Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONF' DE PRESSE

OL : Mercato, Tolisso, Cherki, la vente du club... Les points à retenir de la conf' du jour

Ce jeudi matin, l'Etat-Major lyonnais (Jean-Michel Aulas, Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou) s'est présenté en conférence de presse au Groupama Training Center pour la signature d'Alexandre Lacazette et la prolongation d'Anthony Lopes. Voici ce qu'il faut retenir du discours des dirigeants.

Zapping But! Football Club OL - INFO BUT! : un géant italien s'intéresse à Malo Gusto

Une identité lyonnaise mais un recrutement pas 100% Lyonnais

Concernant le projet lyonnais sur cet été 2022, Vincent Ponsot a bien insisté sur l'état d'esprit et sur la volonté de ne pas faire que du 100% Lyonnais : « On veut des joueurs concernés par notre projet. Ce n'est pas exclusif aux joueurs formés au club mais disons que ça aide à être impliqué », a-t-il reconnu.

Bruno Cheyrou, le responsable du recrutement de l'OL, a aussi eu des mots forts, rappelant notamment qu'Alexandre Lacazette n'était pas « superman » et qu'il n'allait pas enchaîner tous les matchs avec des « triplés ou des quadruplés ». Le but étant néanmoins de construire autour de ce leader : « Dans la constitution de l'effectif, le fait d'avoir réussi à faire signer Alexandre assez tôt cela peut témoigner d'une certaine ambition. On espère que ça donnera des idées aux autres. La colonne vertébrale commence à se dessiner avec Antho (Lopes), avec Alex (Lacazette). C'est à partir d'une colonne vertébrale forte qu'on parviendra à bâtir une équipe hyper compétitive la saison prochaine ».

Corentin Tolisso, le contact est « établi » dixit Aulas

Parmi les dossiers chauds, le nom de Corentin Tolisso (27 ans), laissé libre par le Bayern Munich, revient régulièrement dans l'actualité. L'OL ne se cache pas de cette cible même si la prudence est de mise : « Si on peut faire revenir Corentin, cela fait partie des options ambitieuses. Si c'est possible, on le fera », a reconnu Bruno Cheyrou. Jean-Michel Aulas a d'ailleurs reconn un « contact établi » : « Le contexte est différent, on ne peut pas s'avancer car le contact est établi depuis moins longtemps et il y a aussi d'autres considérations ».

Une prolongation de Rayan Cherki espérée

Il a aussi été question de l'avenir de Rayan Cherki, libre en juin 2023 et que le club espère prolonger. « Avec Rayan, on avance, il a une proposition de prolongation entre les mains », a fait savoir le directeur du football Vincent Ponsot. JMA a poursuivi : « Nous l'avons vu avec Vincent et Bruno et son entourage. Je l'ai vu en tête à tête, les yeux dans les yeux. Personnellement, je pense qu'il va s'engager. J'ai confiance en lui et je ne pense pas que ses conseillers iront contre. Je peux me tromper, j'ai déjà été démenti sur ce point ».

La grosse mise au point d'Aulas sur la vente du club

Concernant la vente du club à l'homme d'affaires américain Foster Gillett, le club avait annoncé en préambule de la conférence de presse qu'il se réfugerait derrière le communiqué d'OL Groupe, confirmant « avoir eu connaissance de discussions entre plusieurs investisseurs potentiels » et se réfugiant derrière le « processus en cours » pour ne pas en dire plus. Jean-Michel Aulas a néanmoins fait quelques aveux :

1/ Il a mal pris la fuite du nom de Gillett dans les médias. « On est dans un contexte boursier très surveillé et je déplore certaines informations jetées en pâture sur la place publique. Ce sont des procédures extrêmement surveillées.Oui, il y a des discussions mais non il n'y a rien de conclu et des informations trop précises peuvent contribuer au fait que les choses ne se fassent pas (…) Si la presse croit le savoir, c'est sûrement que quelqu'un lui a dit. Mais ce qui a été dit, je tiens à le contredire car ce n'est pas exact ».

2/ Il sera toujours là quel que soit l'actionnaire. « Nous avons fait un renforcement des fonds propres très significatif et il est déjà acté que je resterais président directeur général (PDG) du groupe. Ce sera effectivement à affiner en fonction des gens qui iront au bout du processus mais je serais encore là pour une période moyenne ou moyenne-très longue (…) On fait en sorte, dans le futur, d'avoir les mêmes garanties ».

3/ Il ne compte pas racheter des parts à Pathé et IDG. « Je ne suis pas un candidat au rachat des parts car je n'en ai pas les moyens. Cela représente des sommes considérables (…) Dans le futur, il y aura d'autres actionnaires, américains ou autres ».

4/ Il espère régler la vente avant la reprise de la saison. « Aujourd'hui, nous sommes dans le money-time. Tout peut basculer en une nuit dans un sens ou dans l'autre. En tout cas, j'ai l'intention d'avoir conclu le sujet le 23 juin ».

Aulas, Ponsot, Cheyrou... Ce qu'ils ont dit

Ce jeudi matin, l'Etat-Major lyonnais (Jean-Michel Aulas, Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou) s'est présenté en conférence de presse au Groupama Training Center pour la signature d'Alexandre Lacazette et la prolongation d'Anthony Lopes. Voici ce qu'il faut retenir des discours périphériques.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.