Erling Haaland (Dortmund)
Erling Haaland (Dortmund)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
PARI PERDU

PSG, Real Madrid, FC Barcelone - Mercato : l’OL a raté Haaland pour signer un gros flop

Alors qu’il est convoité par les plus grand clubs européens en vue du mercato, Erling Haaland (Dortmund, 21 ans) aurait pu signer à l’Olympique Lyonnais dans ses plus jeunes années. De quoi se mordre les doigts.

Zapping But! Football Club PSG-OL : le débrief et la présentation de la semaine

La petite histoire vaut le détour. Cyril Collot, co-auteur du livre biographique « Erling Haaland, tout d’un grand », a livré une anecdote qui pourrait faire enrager les supporters de l’OL puisqu’il nous apprend comment les recruteurs lyonnais ont laissé filer l’opportunité de repérer le crack norvégien avant tout le monde. Dans les années 2010, Haaland occupe le centre de formation de Bryne et ne dispose pas encore du physique qui fait désormais des ravages dans les surfaces adverses.

« Jusqu’à 10, 12 ans, il était même le plus petit de l’équipe, a assuré hier soir le journaliste sur RMC Sport. Il a alors un an de moins que ses coéquipiers, mais a d’autres qualités. C’est un joueur qui a beaucoup de tempérament. À 16 ans, les recruteurs de l’OL sont venus à plusieurs reprises dans cette petite ville de Bryne mais plutôt pour signer un jeune joueur, Tord Salte, qui a pour meilleur ami Erling Haaland. Il avait un an de moins et n’a pas été repéré par les recruteurs de l’OL. Finalement, ils ont pris ce Salte. »

Recruté en 2015, Salte (22 ans) a passé plusieurs années au centre de formation de l’OL avant de retourner dans le nord de l’Europe. Ancien international U21 norvégien, il est aujourd’hui défenseur pour le club de Sogndal... en deuxième division norvégienne. Autant dire qu’il a connu une trajectoire aux antipodes à celle de son meilleur ami, désormais convoité par l’Europe entière.

Pour résumer

Alors qu’il est convoité par les plus grand clubs européens en vue du mercato, Erling Haaland (21 ans) aurait pu signer à l’Olympique Lyonnais dans ses plus jeunes années pour recruter son meilleur ami. De quoi se mordre les doigts.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert