AJ Auxerre - OM (0-2) : les tops et les flops du premier succès marseillais depuis un mois
Dario BenedettoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
LABORIEUX

AJ Auxerre - OM (0-2) : les tops et les flops du premier succès marseillais depuis un mois

L'OM s'est imposé à Auxerre (1-0) cet après-midi en 32es de finale de la Coupe de France. Le premier succès depuis sept matches, qui n'a cependant pas permis de lever tous les doutes entourant cette équipe.

Enfin ! Depuis le 6 janvier et un 3-1 contre Montpellier, l'OM attendait un succès. Il y a eu des nuls gênants (0-0 à Dijon, 2-2 à Lens après avoir mené 2-0 à la pause), des défaites honteuses (1-2 contre Nîmes), des revers rageants contre l'ennemi parisien (1-2 dans le Trophée des champions, 0-2 dimanche en L1)… Et comme si ça ne suffisait pas, il y a eu la descente des ultras, la démission d'André Villas-Boas et la vraie fausse vente ! Il était temps que la gabegie s'arrête et ça s'est produit cet après-midi à l'Abbé-Deschamps. C'était face à l'équipe bis de l'AJA, Jean-Marc Furlan ayant fait tourner pour garder ses forces pour la montée, et ça n'a pas été toujours beau à voir mais l'essentiel est là : l'OM a gagné. Certains Olympiens ont marqué des points mais d'autres ont confirmé leurs limites…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Les tops

Boubacar Kamara : Une performance énorme en défense centrale, alors que ce n'est plus son poste depuis deux ans. Le Minot a intercepté un nombre incalculable de ballons grâce à sa capacité à défendre debout, sans se jeter. La vivacité des attaquants auxerrois s'est systématique fracassée sur lui. En outre, il a fait preuve d'une belle qualité de relance. Heureusement qu'il était là cet après-midi, sinon l'issue de la rencontre n'aurait certainement pas été aussi heureuse pour les Phocéens !

Florian Thauvin : Il est entré à la pause et la physionomie du match a radicalement changé. En première période, les deux équipes faisaient jeu égal. Avec lui sur le terrain, l'OM a clairement pris l'ascendant. Tranchant à chacune de ses prises de balle, il a provoqué ses adversaires, les poussant à la faute. Plusieurs tirs dangereux à son actif, des chevauchées ayant déstabilisé l'AJA et une grosse activité. De quoi regretter, une fois de plus, qu'il soit en fin de contrat dans quatre mois et que cela influe énormément sur son moral.

Pol Lirola : Deux passes décisives cet après-midi pour le joueur prêté par la Fiorentina ! Pas hyper serein défensivement, pas encore en phase avec ses partenaires, l'Espagnol a eu le mérite de centrer pour la tête victorieuse de Dario Benedetto à la 54e minute avant de lancer d'un extérieur du droit chanceux Ahmadou Dieng pour le but du break (92e). Deux passes décisives, c'est déjà mieux qu'Hiroki Sakai en bientôt cinq saisons à l'OM. Sans blague…

Yohann Pelé : L'Albatros ne s'attendait certainement pas à avoir autant de boulot face à l'équipe bis de l'AJA. Mais voilà, l'OM est loin d'être serein en ce moment et à plusieurs reprises, les Bourguignons ont été en mesure de se présenter face à lui. Mais à chaque fois, il a fait bonne garde, comme sur cette lourde frappe d'Autret à la 87e alors que le score était encore de 1-0. Sauvé par son poteau à la 21e, à un moment où ses partenaires dormaient complètement sur une tête de Ndom…

Les flops

Luis Henrique : C'est entendu, l'ailier brésilien de 19 ans s'est octroyer une année d'acclimatation en France avant de donner sa pleine mesure la saison prochaine. Et on veut bien aussi entendre que les -2° de l'Abbé-Deschamps n'étaient pas de nature à l'enflammer. Mais quand même… Perdu sur le terrain, où il allait régulièrement dans des zones surpeuplées, incapable de passer son adversaire par le dribble, l'ancien joueur de Botafogo inquiète énormément. Pas sûr que ça aille mieux en août prochain…

Dario Benedetto : C'est lui qui a ouvert le score de la tête à la 54e minute. Mais le reste du temps, que d'approximations, de duels perdus, de mauvais appels ! Il donne l'impression de perdre de plus en plus confiance à mesure qu'il s'approche du but adverse, comme à la 14e minute quand son piqué est passé à côté des cages de l'AJA. Pourvu qu'Arkadiusz Milik revienne vite de blessure !

Saîf-Eddine Khaoui : le journaliste de France Football Nabil Djellit, jamais très objectif lorsqu'il s'agit de joueurs maghrébins, l'a trouvé "intéressant". On est loin de partager son avis. Inconsistant dans le jeu et très léger dans les duels, il n'a même pas brillé sur les coups de pied arrêtés alors que sa patte gauche est généralement une force dans ce domaine. Pas suffisamment tranchant pour être ailier, pas assez bon physiquement pour être milieu, pas assez bon dans le marquage pour être défenseur, il a bien sa place sur le banc…