ASSE, FC Nantes, OL, OM, PSG : Mediapro, Canal +, les propos qui accablent le foot français
Credit Photo - Icon SPORT
par Benjamin Danet
Droits TV

ASSE, FC Nantes, OL, OM, PSG : Mediapro, Canal +, les propos qui accablent le foot français

Si la LFP ne trouve pas un nouveau diffuseur, une fois le retrait de Mediapro acté, certains clubs de Ligue 1 pourraient faire faillite. Le président du MHSC, Laurent Nicollin, est catégorique sur le sujet.

Plus que quelques heures à attendre. Du moins le football français l'espère-t-il, lui qui va suivre avec grand intérêt la décision du Tribunal de Commerce de Nanterre qui doit statuer sur l'accord entre la Ligue de Football Professionnel (LFP) et Mediapro. Comme vous le savez, sans doute, le groupe sino-espagnol, dont la chaîne Téléfoot va arrêter d'émettre dans quelques jours, s'est engagé à payer 100 millions d'euros à la LFP afin de ne pas être attaqué devant les tribunaux. Charge, ensuite, à cette même LFP de retrouver les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 et de les revendre. 

De toute évidence, il faut faire vite. Surtout lorsqu'on lit les propos du président du MHSC, Laurent Nicollin. Interrogé par nos confrères du Parisien, le fils du regretté Loulou ne masque pas l'urgence économique dans laquelle sont les clubs. La faillite de certains d'entre-eux est clairement évoquée. Extraits.

"Si demain il n'y a pas de repreneur et pas d'argent qui entre, ça sera très, très lourd. Là on comptera les morts. J'ai la je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières non plus parce qu'il y a des gens qui sont plus en difficulté et souffrent également du virus tous les jours, mais c'est une situation qui est très compliquée(...)Certains clubs peuvent faire faillite. Et, de toute façon, il va y avoir une fuite des joueurs. Ça va automatiquement affaiblir notre championnat qui, pour certains, n'était déjà pas un des meilleurs. Mais il va falloir réfléchir de nouveau à un fonctionnement, à un budget et peut-être avoir une équipe moins compétitive pour avoir des salaires plus bas. Maintenant, j'espère que la Ligue va réussir à trouver un diffuseur qui permettra de limiter la casse. Mais, malgré tout, ça va être dramatique pour le football français."

On se souviendra donc longtemps de l'épisode Mediapro. Et de la joie des dirigeants du football français, présidents de clubs compris, lorsqu'ils avaient signé le contrat du siècle avec le groupe sino-espagnol....