ASSE, OM : ce Marseillais qui couvre d'éloges Claude Puel
par Benjamin Danet
LOUANGES

ASSE, OM : ce Marseillais qui couvre d'éloges Claude Puel

Aujourd'hui à l'OM, le latéral gauche Jordan Amavi n'en oublie pas pour autant ses années à l'OGC Nice. Marquées par son entraîneur de l'époque, Claude Puel, aujourd'hui à l'ASSE.

Le propos est sincère. Et montre, surtout, à quel point Jordan Amavi à de la mémoire pour mettre en avant ceux qui ont été déterminants au cours de sa carrière. Ainsi, et sur le site de l'OM, le latéral gauche de Villas-Boas, revient sur ses jeunes années de footballeur, et notamment sur sa formation à l'OGC Nice. 

Il n'est pas, encore, un joueur expérimenté de Ligue 1. Mais reçoit les conseils d'un homme qui va compter : Claude Puel, alors entraîneur des Aiglons. "Puel m’a fait monter en pro, m'a fait travailler avec la vidéo. Beaucoup de vidéo, pour apprendre à bien me placer, faire les bons choix et avoir une âme de défenseur. J’étais seul dans son bureau avec lui. On regardait une vidéo uniquement sur moi avec les points positifs et points négatifs. Et ça pour tous les matchs. Il ne m’a pas lâché comme l’ont fait le coach Pires ou les autres au centre de formation. Il ne m’a pas lâché et ça avançait tout seul(...)Le coach Puel a lancé pas mal de joueurs qui maintenant sont des stars internationales. Il sait ce qu’il fait, on est obligé de lui faire confiance."

Et Amavi d'ajouter : "Quand l’entraineur te fait confiance, c’est plus facile.  Tu joues libéré. J’avais une très bonne relation avec Claude Puel. D’ailleurs à Nice à l’époque, des joueurs disaient que c’était mon père. Ça se passait très bien, j’étais à l’écoute, il était content. J’essayais de lui rendre sa confiance sur le terrain en étant au top du top. Un entraîneur, c’est un peu tout à la fois : patron, ami, prof et même papa. Pour un coach, c’est important d’avoir une bonne relation sur et en dehors du terrain avec ses joueurs."