Brest – OM (2-3) : Thauvin, Caleta-Car, Balerdi... Les enseignements du succès marseillais
Leonardo BalerdiCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

Brest – OM (2-3) : Thauvin, Caleta-Car, Balerdi... Les enseignements du succès marseillais

Sur la pelouse du Stade Brestois, l'OM n'a pas loupé son début de championnat avec une victoire précieuse (3-2).

Thauvin est déjà décisif

La saison passée, une blessure à la cheville a rendu la saison de Florian Thauvin absolument cauchemardesque. Après avoir disputé quelques minutes de jeu entre 2019/20, l'ailier de l'OM n'aura eu besoin que de ces mêmes quelques minutes pour démarrer ce nouveau championnat de manière décisive. Sa spéciale, bien aidée par un pied brestois, lui aura permis d'envoyer une frappe enroulée du gauche dans la lucarne de Larsonneur. Au delà de ce but, Thauvin aura été la principale menace offensive des Marseillais, avec deux coups francs décisifs délivrés pour Caleta-Car.

Caleta-Car, un patron s'affirme

En l'absence d'Alvaro, Duje Caleta-Car était le patron de la jeune défense marseillaise. Le stoppeur de l'OM a tenu le rang avec classe. Bien sûr, c'est surtout par son apport défensif qu'il a fait parler de lui avec un doublé plein de justesse en reprenant des caviars de Thauvin. Mais le défenseur central a aussi parfaitement réalisé son travail dans l'axe. Costaud dans les duels, impérial dans les airs, Caleta-Car a réalisé une performance qui ne devrait pas manquer d'attirer les regards. Pas forcément une bonne nouvelle pour Villas-Boas...

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OM

Balerdi, une première contrastée

Confronté à l'absence d'Alvaro, André Villas-Boas n'a pas hésité à lancer comme titulaire le défenseur argentin prêté par le Borussia Dortmund, Leonardo Balerdi. L'Argentin, associé à Caleta-Car, n'a pas donné tous les gages de sérénité. Certes, Balerdi semble avoir des facilités dans l'anticipation et n'hésite pas à aller au duel avec le souci de défendre debout. Mais ses interventions n'ont pas toujours été juste comme son retard flagrant sur le but de Charbonnier. Même constat pour sa volonté évidente d'assurer des relances propres, qu'un déchet dans les passes est venu gâcher.

Benedetto a besoin de relais

Ce n'est pas une nouveauté, l'OM aimerait accueillir un avant-centre à même d'épauler voir de suppléer Dario Benedetto si besoin. Ce dimanche soir, ce besoin semble encore plus évident car l'Argentin a eu de grosses difficultés à peser et Villas-Boas n'avait pas de quoi le remplacer sous la main. Certes, Benedetto ne compte pas ses efforts et essaie de combiner avec ses partenaires. Mais son apport offensif a été insuffisant et sur sa seule occasion du match, sa tentative a clairement manqué de mordant.