FC Nantes – OM : Larguet annonce le forfait de Milik et prépare les retrouvailles avec Kombouaré
Nasser LarguetCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONF' DE PRESSE

FC Nantes – OM : Larguet annonce le forfait de Milik et prépare les retrouvailles avec Kombouaré

Ce vendredi, à la veille de FC Nantes – OM (samedi, 17h), Nasser Larguet était en conférence de presse. Les mots du coach intérimaire marseillais.

Zapping But! Football Club OM : satisfactions, déceptions... le premier bilan de la saison des Marseillais

Le point santé

« Il y a deux garçons à l'infirmerie, Milik continue à travailler, il veut jouer mais je préfère le ménager, Christopher (Rocchia) est encore en soin. Tous les autres sont aptes ».

Sur son amitié avec Antoine Kombouaré

« C'est un plaisir de revoir Antoine (Kombouaré), c'est surtout de l'humain, on a passé les diplômes ensembles. mais aujourd'hui c'est un adversaire avec Nantes. On veut aller cherche un résultat ».

Sur les bonnes surprises de la victoire contre Nice

« Les choix peuvent être reconduits, nul n'est indispensable mais on a besoin de tous et tout le monde a sa chance que ça soit Khaoui, Henrique ou Dieng. C'est aux joueurs de me mettre dans la difficulté du choix. Chaque match est différent, c'est un casse-tête agréable. Vous n'aurez pas ma compo, mais je l'a connais. Tout le monde voulait être sur le terrain. J'ai eu une très belle séance hier, j'espère que cela va rester dans le temps malgré le fait que certains seront sur le banc. C'est leur travail, leur métier ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Sur les objectifs à tenir

« On a montré que l'on est capable de revenir à la 6e place, on peut viser le top5. Si on est concentré et appliqué, l'équipe à son mot à dire... »

Sur son cas personnel

« Je suis là jusqu'au moment où le club trouve un autre coach, je suis au service du club. Cela peut durer 2 ou 3 matches. Ou plus. Si je dois rester jusqu'à la fin de la saison, ça ne me perturbe pas (…) Mettre un nouveau coach, ce n'est pas à moi de répondre à cette question c'est aux joueurs de savoir si cela peut les perturber. mais ils sont pros ils ne doivent pas l'être ».

Sur sa réussite et la feuille de route de l'OM

« Je suis méfiant avec les éloges, si on perd deux matches, on va dire qu'est ce que Larget fait là. Je ne lis pas la presse, même si cela me fait plaisir tout ça est très fragile. Cette victoire, et le nul à 9 vs 11 à Bordeaux, on a débloqué notre compteur. J'étais énervé par rapport aux deux buts encaissés face à Nice. On doit gagner à Nantes pour bien préparer Lyon et Lille (...) Je pense que je fais mon travail consciencieusement. J'essaye d'amener l'équipe le plus haut possible et je veux installer de la concurrence dans ce groupe. Je ne fais pas des essais, je sens des choses... »

Sur le retour progressif de Jordan Amavi

« Amavi, il faut y aller progressivement. Il va rentrer dans le vif du sujet au niveau de la compète. Je vais voir pour demain combien de temps je vais pouvoir le faire jouer ».

Sur le rôle de Dimitri Payet

« Payet je n'ai pas discuté avec lui pour qu'il joue en 10. Il y avait des joueurs de profondeurs pour lui libérer des espaces, il a été présent. Il a bien discuté avec les jeunes. C'est positif. Il est pro, il a fait des séances supplémentaires... »

Retranscription : compte Twitter du Phocéen et de Football Club de Marseille.