Lokomotiv - OM (1-1) : un nul rageant mais plein d'espoir pour les Olympiens
Guendouzi face au Lokomotiv MoscouCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

Lokomotiv - OM (1-1) : un nul rageant mais plein d'espoir pour les Olympiens

Le nul concédé ce soir face au Lokomotiv est rageant pour l'OM car les Russes ont égalisé à la dernière minute et qu'ils ont été dominés toute la partie. Mais la prestation d'ensemble des Marseillais est une nouvelle fois pleine de promesses.

Zapping But! Football Club OM : top 10 des valeurs marchandes des Phocéens

On l’a beaucoup répété avant le match de ce soir : le groupe de l’OM en Europa League cette saison est très homogène. Difficile de dégager un favori ou une équipe plus faible que les autres parmi la Lazio Rome, Galatasaray, le Lokomotiv Moscou et les Phocéens. Les Russes auraient pu hériter du statut de petit Poucet, vu leur faible renommée, mais ils étaient invaincus chez eux depuis le début de l’année 2021 et toujours sans défaite depuis le lancement de leur championnat il y a sept journées. La méfiance était de mise pour les hommes de Sampaoli au moment de les affronter.

Pendant 89 minutes, on a cru que les Olympiens allaient réussi un gros coup, eux qui ont largement dominé les débats et avaient même ouvert le score sur un pénalty obtenu et transformé par Cengiz Ünder (59e). Avec les trois points, l'OM aurait magnifiquement lancé sa saison européenne et confirmé ses belles prestations face à Saint-Etienne (3-1) et Monaco (2-0). Hélas, Anjorin a égalisé à la dernière minute sur une frappe enroulée dans le petit filet opposé de Lopez, une nouvelle fois préféré à Mandanda, depuis l'extérieur de la surface.

Prometteur pour la suite

C'est rageant, évidemment. Mais avec le recul, ce point pris pourrait s'avérer précieux, d'autant que l'OM, privé notamment de Payet et Milik ce soir, a copieusement dominé son adversaire. Dans le contenu, une fois encore, ça a été très bon avec ce pressing haut, ces renversements d’ailes, ces débordements et cette abnégation de tous les instants. Il ne reste plus à Sampaoli qu'à régler les problèmes défensifs et son équipe carburera au super !

L'OM a une nouvelle fois fait plaisir à voir

Si l'OM peut regretter d'avoir concédé l'égalisation dans les dernières minutes du match, il peut tout de même savourer le fait d'avoir dominé copieusement le Lokomotiv Moscou sur ses terres. Et d'avoir bien lancé sa campagne d'Europa League.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet