OGC Nice-OM : la direction niçoise assume..et charge trois Marseillais !
par Benjamin Danet
Propos

OGC Nice-OM : la direction niçoise assume..et charge trois Marseillais !

Dans des propos accordés au quotidien l'Equipe, le président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, assume sa part de responsabilités quant aux incidents survenus face à l'OM. Mais il n'oublie pas deux joueurs marseillais qu'il met clairement en cause.

Zapping But! Football Club OM : la liste des humiliations en Coupe de France

Le propos risque encore une fois de faire du bruit. Il s'agit de celui du président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, qui a décidé d'accorder un long entretien à nos confrères de l'Equipe. Si l'homme fort de l'OGCN reconnaît la part de responsabilité du club dans les incidents, il n'admet pas, non plus, le comportement de certains joueurs marseillais.

Extrait : "On vient d'avoir une réunion avec les représentants de la tribune Populaire Sud. C'est inadmissible de leur part et de la nôtre. On est alignés sur le sujet des jets de bouteilles. Quand je viens en conférence de presse, je n'avais pas tous les éléments. Aujourd'hui, j'ai tout regardé, on a les vidéos. On assume notre responsabilité. Les jets de bouteilles sont à l'origine des débordements(...)Je ne reviens pas sur les jets de bouteilles, on est responsables. Point. À la 74e minute, Payet prend une bouteille. Il s'effondre. Il se relève et la relance dans la tribune. Deux joueurs, Alvaro (Gonzalez) et (Mattéo) Guendouzi viennent alors provoquer les supporters. Par des doigts d'honneur et des paroles. Il y a ensuite des supporters qui descendent de la tribune. Il n'y en a qu'un seul qui passe les panneaux publicitaires mais il est pris par Todibo, qui le remet de l'autre côté. Payet n'est pas touché. À ce moment-là, Alvaro prend un ballon et envoie un missile en tribune, alors que nos joueurs essaient de l'en dissuader. Là, en même temps, il y a deux supporters derrière la ligne de but, pas vindicatifs. À ce moment, le préparateur physique de l'OM (Pablo Fernandez) met un KO à l'un d'eux. Il le sèche. Il est encore aux urgences. Effectivement, il y a débordement après ça."

Avant que Julien Fournier, directeur du football à Nice, ne rajoute : "Il y a un point à ne pas oublier, ce sont les doigts d'honneur d'Alvaro en première période. Je ne suis pas là à vouloir mettre une échelle dans la bêtise, mais quand on connaît le public qu'on a en face, c'est irresponsable de se mettre face à une tribune et de faire des doigts pendant une mi-temps. Pareil pour Guendouzi qui insulte la tribune. Mais cela ne justifie en rien les jets de bouteilles."

Pour résumer

Dans des propos accordés au quotidien l'Equipe, le président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, assume sa part de responsabilités quant aux incidents survenus face à l'OM. Mais il n'oublie pas deux joueurs marseillais qu'il met clairement en cause.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet