OGC Nice - OM : Payet enrage après le verdict des incidents, un petit scandale Galtier - Sampaoli ?
Jorge Sampaoli (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
SANCTIONS

OGC Nice - OM : Payet enrage après le verdict des incidents, un petit scandale Galtier - Sampaoli ?

Sanctionné par la Ligue après les incidents survenus à Nice le 22 août dernier, Dimitri Payet (34 ans) a du mal à cacher sa grande déception.

Zapping But! Football Club

On n’a pas fini d’entendre parler de la décision de la commission de discipline de la LFP au sujet des incidents entre l’OGC Nice et l’OM le 22 août à l’Allianz Riviera. Notamment du match de suspension avec sursis prononcé à l’encontre de Dimitri Payet. Selon RMC Sport, celui-ci a beaucoup agacé le meneur de jeu de l’OM, qui ne s’attendait pas à être sanctionné après avoir validé les prises de position de l’UNFP et de la Ministre des sports.

Au sein de l’OM, on ne cache pas que Payet est « très touché » par la sanction de la commission de discipline, lui qui a le sentiment d’avoir été jugé comme s’il était un fauteur de troubles alors qu’il s’estime d’abord victime. Payet aurait aussi beaucoup de mal à digérer les deux matchs de suspension adressés à Alvaro Gonzalez. Par ailleurs, la non sanction de Jorge Sampaoli et Christophe Galtier en a étonné beaucoup. Notamment Nabil Djellit.

« Je ne trouve pas normal que Galtier et Sampaoli n’aient pas été sanctionnés. Dans un monde normal, ce n’est quand même pas aux joueurs de calmer les entraîneurs, a-t-il soufflé. Ce ne sont pas aux joueurs de dire aux entraîneurs de ne pas aller se bastonner, c’est le contraire. Les U13, les U15, les U17 de l’OM qui ont vu Jorge Sampaoli qui voulait en découdre à Nice, ils en pensent quoi ? Comment voulez-vous ensuite passer des messages éducatifs ? Sampaoli, il en a déjà vu d’autres, je veux bien qu’il soit choqué mais quand même… »

 

Pour résumer

Sanctionné par la Ligue après les incidents survenus à Nice le 22 août dernier, Dimitri Payet (34 ans) a du mal à cacher sa grande déception. Les cas Christophe Galtier et Jorge Sampaoli sont également décriés aujourd'hui.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert