OGC Nice, OM : un dangereux précédent créé par la Ligue avec les sanctions ?
Incidents de Nice-OMCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
COLÈRE

OGC Nice, OM : un dangereux précédent créé par la Ligue avec les sanctions ?

Les sanctions prononcées hier par la commission de discipline après les débordements d'OGC Nice-OM le 22 août n'ont satisfait personne. Et surtout donné l'impression que tout pouvait se produire à compter de maintenant…

Zapping But! Football Club OM : la liste des humiliations en Coupe de France

On s'attendait à du lourd, hier soir, on a été déçus. La commission de discipline a décidé de sanctionner aussi bien Nice que Marseille après les débordements du 22 août mais dans une demi-mesure. Seul le préparateur physique phocéen a pris cher (suspension jusqu'au 30 juin) mais, comme l'écrit Vincent Duluc dans son édito du jour, c'était le personnage le moins connu donc le plus facilement sanctionnable. Du reste, le journaliste de L'Equipe explique ceci :

« Dans cette série de demi-mesures, ou de renoncement, la commission de discipline a pris des risques considérables pour l’avenir. Elle a laissé, hier soir, trop de portes ouvertes. Il fallait annoncer à la France du football que ce qui s’était passé était inacceptable et ne devait plus jamais se reproduire. La commission de discipline a préféré faire savoir qu’elle comprenait équitablement les victimes et les coupables. Elle a cherché un verdict vaguement populaire. Mais ce n’est pas ainsi qu’on maintient les valeurs d’une compétition et que l’on restaure une image que cette soirée-là, dans toute l’Europe, avait gravement abîmée. »

Depuis hier, les supporters marseillais, qui l'ont franchement mauvaise étant donné que les trois précédents avaient toujours donné victoire sur tapis vert à l'équipe visiteuse, constatent que le jour où le résultat d'une équipe ne convient pas, ses supporters n'ont qu'à descendre sur la pelouse et la partie sera rejouée.

Un dangereux précédent créé après les sanctions de Nice-OM

La décision de la commission de discipline de la Ligue de ne pas sanctionner plus sévèrement les débordements observés à l'Allianz Riviera le 22 août ont créé un dangereux précédent car, désormais, les supporters pourraient faire facilement annuler un résultat qui ne leur convient pas.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet