par Raphaël Nouet
ANALYSE

OM : les 3 enseignements d'une petite victoire contre Clermont

Malgré une grosse première mi-temps, l'OM a petitement battu Clermont (1-0) ce soir au Vélodrome. Une rencontre face à un adversaire regroupé en défense qui a apporté son lot d'enseignements.

Zapping But! Football Club Faut-il vendre Gerson en cas de belle offre ?

C'est toujours compliqué au Vélodrome mais ça gagne

Après avoir cartonné l'équipe B de Reims (4-1) lors de la 1ère journée, l'OM vient de battre au forceps le FC Nantes (2-1) et Clermont (1-0). Et peut remercier à chaque fois le manque de réalisme adverse car Simon avait croqué une très grosse occasion chez les Canaris et les Auvergnats ont frappé deux fois les montants sur la même action ce soir alors que le score était de 1-0. Comme l'an dernier, les Phocéens éprouvent énormément de difficulté à forcer le verrou d'une équipe venue pour défendre. Mais cette saison, ça gagne. Il serait bien, cependant, de convertir les premières occasions. A Nice (3-0) dimanche, cela a permis de dérouler et d'assommer d'entrée les Aiglons. Ce soir, il y a largement eu la place de régler le match dès la pause puisque les Olympiens ont touché du bois à trois reprises...

Podcast Men's Up Life
 

Payet et Sanchez ont du mal à enchaîner

Le Réunionnais et le Chilien se sont baladés dimanche à Nice face, il est vrai, à une défense à la rue. Ce soir, ça a été beaucoup plus compliqué. Parce que les Clermontois avaient mis beaucoup de densité en défense mais également parce qu'il leur a manqué du jus. Dimitri Payet a eu beaucoup de déchet dans son jeu, manquant le cadre sur deux frappes (enroulées, lucarne opposée) qu'il affectionne pourtant. Alexis Sanchez, outre son pénalty manqué à la 86e, a également eu du mal à se situer entre les lignes, sans doute parce que celles de Clermont étaient très resserrées. Mais à respectivement 35 et 33 ans, Payet et Sanchez ne pourront de toute évidence pas enchaîner tous les trois jours. On ne devrait donc pas les voir à Auxerre samedi...

Un jeu trop dépendant des latéraux

Depuis le début de saison, Jonathan Clauss et Nuno Tavares sont en feu. L'ancien Lensois est très présent à la passe décisive, le joueur prêté par Arsenal buteur à plusieurs reprises. Mais quand l'un comme l'autre sont bien pris, ou moins frais, comme ce soir, l'OM manque tout de suite de créativité. Valentin Rongier et Pape Gueye ne sont pas parvenus à faire le joint entre le reste de l'équipe et le duo Payet-Sanchez. A ce niveau, Jordan Veretout, entré en seconde période, est important, car plus à l'aise dans la construction. Igor Tudor avait décidé de le faire souffler ce soir, mal lui en a pris car ça a contribué à la performance poussive de son équipe...

Pour résumer

Malgré une grosse première mi-temps, l'OM a petitement battu Clermont (1-0) ce soir au Vélodrome. Une rencontre face à un adversaire regroupé en défense qui a apporté son lot d'enseignements, notamment par rapport aux difficultés rencontrées à domicile.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.