OM : 3 raisons de craindre le pire pour Villas-Boas et ses joueurs
Leonardo Balerdi, Boubacar Kamara et Steve MandandaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
EN PLEIN DOUTE

OM : 3 raisons de craindre le pire pour Villas-Boas et ses joueurs

Traumatisés par leur série noire en Champions League, les joueurs de l'OM ont la tête sous l'eau. Et le pire, c'est que rien ne semble pouvoir les en sortir car André Villas-Boas semble sans solution.

La douzième défaite de rang en Champions League, mardi soir à Porto (0-3), a plongé l'Olympique de Marseille dans un océan de doute. L'Equipe a tenté de trouver des solutions mais, mauvaise nouvelle pour les supporters marseillais, le quotidien n'a rien trouvé. Pour trois raisons principales, les Phocéens ne semblent pas prêts de voir la lumière au bout du couloir.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Des joueurs tout simplement pas au niveau pour la C1

La première, c'est qu'André Villas-Boas semble avoir déjà épuisé toutes ses options. Les changements tactiques n'ont rien donné, les changements d'hommes non plus. Le Portugais veut relancer ses cadres mais cela prend trop de temps. Et en attendant, les désillusions s'enchaînent et le doute s'installe. La deuxième, c'est que le plan d'AVB la saison dernière consistait à donner les clefs du jeu à Dimitri Payet. Qui est totalement hors du coup cette saison. L'Equipe rappelle que le Réunionnais a été touché par la Covid-19 cet été mais cela ne saurait l'exonérer de tous les problèmes. Le quotidien constate surtout qu'en cette période difficile, aucun autre joueur n'a pris le relai, pas même Florian Thauvin.

Enfin, et c'est lié, les autres cadres ne sont pas au niveau. L'Equipe fait d'ailleurs une petite révélation : cet été, Villas-Boas ne comprenait pas que ses principaux joueurs n'aient pas reçu plus d'offres que cela de grands clubs. La réponse tombe aujourd'hui via le parcours catastrophique en Champions League : c'est que tout le monde a constaté que s'ils étaient certes bons, les Marseillais n'avaient tout simplement pas le niveau pour aller plus haut. Dur mais imparable…