OM : Alvaro Gonzalez confirme la fracture avec Eyraud à propos des ultras
Alvaro GonzalezCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
DISCORDANCE

OM : Alvaro Gonzalez confirme la fracture avec Eyraud à propos des ultras

Alors que l'ancien président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, voulait faire payer aux ultras leur descente fracassante à la Commanderie, Alvaro Gonzalez, lui, leur a trouvé des circonstances atténuantes.

En dépit de la gifle reçue à Nice (0-3) hier après-midi, c'est fou comme les choses s'arrangent à l'Olympique de Marseille depuis que Jacques-Henri Eyraud a été écarté ! Son successeur, Pablo Longoria, a recruté Jorge Sampaoli et pacifier les relations avec les supporters après plusieurs réunions fructueuses. L'invasion de la Commanderie le 30 janvier dernier semble bien loin. A l'époque, Eyraud voulait le scalp des ultras ; aujourd'hui, ce sont presque les joueurs, à l'instar d'Alvaro Gonzalez sur Téléfoot, qui s'excusent !

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

"Je me sens responsable"

« Je n'avais jamais vu ça, a déclaré l'Espagnol au sujet de cette fameuse descente, mais je me sens aussi responsable, parce que j’ai été le premier à aller au front. Ma mentalité, c’est de toujours faire face. Si on gagne c’est bien, si on perd je suis là aussi : je ne me cacherai jamais. »

Alvaro a également fait le vœu de voir le Vélodrome bientôt rempli de ses supporters, lui qui avait adoré l'ambiance régnant dans les tribunes du boulevard Michelet avant la pandémie de Covid-19 : « Mon rêve serait de pouvoir vacciner tous les supporters de l’OM. Je ne sais pas comment, mais j’ai envie qu’ils soient de retour au Vélodrome dès la semaine prochaine. J’ai 31 ans et je veux finir ma carrière avec des stades pleins ! ».