OM – Angers (3-2) : Sampaoli revient sur son coup de sang et passe un message à Thauvin
Jorge Sampaoli voit rouge, l'OM file en Europe.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
REACTION A CHAUD

OM – Angers (3-2) : Sampaoli revient sur son coup de sang et passe un message à Thauvin

Apaisé par le dénouement d'OM – Angers (3-2) malgré son expulsion, Jorge Sampaoli avait repris le contrôle face aux micros.

Zapping But! Football Club OM : top 10 des valeurs marchandes des Phocéens

En battant le SCO Angers (3-2) au bout d'un match fou, l'OM a quasiment assuré sa qualification pour la phase de groupe de la Ligue Europa. En effet, il faudrait un véritable scénario catastrophe pour que les hommes de Jorge Sampaoli se retrouvent basculés en Ligue Europa Conférence la saison prochaine (perdre à Metz et que Lens remonte une différence de six buts contre Monaco).

En conférence de presse à l'issue de la rencontre, Jorge Sampaoli a néanmoins appuyé sur la nécessité de rester sérieux jusqu'au bout :« Ça a été un match difficile, mais le groupe était prêt. On sait qu'il y a des situations difficiles, avec des joueurs qui partent. Mais on prend des points et on va continuer à se battre pour amener ce club à la place qu'il mérite ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Son message fort à Florian Thauvin

El Pelado a également fait amende honorable après son premier coup de sang de banc de touche qui lui a valu d'être exclu : « Sincèrement, ça ne me ressemble pas de réclamer quelque chose à l'arbitre mais il a pris la bonne décision ».

Enfin, il a été question de la dernière de Florian Thauvin, avec qui il a parlé avant son dernier match à Marseille : « Je lui ai demandé de partir en donnant toutes ses qualités, parce que c'était important pour le club. Je crois que c'est un joueur différent. Il a toujours été positif. Je lui souhaite le meilleur, ça a été un plaisir d'avoir travaillé avec lui ».

Pour résumer

Exclu lors du fol OM – Angers (3-2) de dimanche soir, Jorge Sampaoli s'est excusé pour son coup de sang contre l'arbitre.

Alexandre Corboz
Article écrit par Alexandre Corboz