Les joueurs de l'OM
Les joueurs de l'OMCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

OM – AS Monaco (2-1) : les quatre piliers du succès capital des Phocéens

L'OM continue de s'affirmer dans les premières places du classement en s'imposant face à un rival, l'AS Monaco (2-1).

Thauvin – Benedetto, un duo qui fonctionne

Pour cette rencontre, André Villas-Boas avait opté pour un 4-4-2 en losange avec le duo Thauvin – Benedetto en attaque. Une organisation qui suscitait quelques réserves. Mais les deux hommes ont rassuré sur leur entente en un quart d'heure. Benedetto a d'abord déposé un ballon sur la tête de Thauvin avant qu'un centre de ce dernier ne permettre à l'Argentin de doubler la mise à bout portant. De quoi mettre l'OM sur les rails. On notera néanmoins que Thauvin, en fin de match, a compliqué la tâche marseillaise en concédant un penalty évitable.

Mandanda, un taulier rassurant

Même si le gardien de l'OM a encore passé une soirée compliquée en Ligue des champions contre Manchester City cette semaine, Mandanda reste néanmoins à la hauteur quand la Ligue 1 revient. Démonstration une nouvelle fois ce samedi avec deux arrêts déterminants en première période, notamment une détente magnifique sur une volée de Volland, pour empêcher les Monégasques de revenir dans le match. Impuissant sur le penalty transformé par Ben Yedder.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OM

Kamara, un apport précieux

Si tous les cadres marseillais ne donnent pas satisfaction depuis le début de saison, Boubacar Kamara fait partie des joueurs qui se montrent régulièrement à leur avantage. Ce samedi, la sentinelle du milieu marseillais a encore démontré une belle activité dans l'entrejeu. En prime, la sortie sur blessure de Sanson a permis l'entrée de Pape Gueye, ce qui a permis de voir un duo très prometteur au milieu de terrain. Un pari à retenter pour AVB ?

Le petit coup de pouce du destin

L'OM ne s'est pas fait prier pour profiter des largesses de la défense de l'AS Monaco dès le début de la rencontre. Mais les Marseillais ne doivent pas oublier non plus qu'un petit coup de pouce du destin a largement aidé leur entame. Dès les premiers instants de jeu, Wissam Ben Yedder s'est en effet retrouvé en position idéale dans un but quasi vide. Son raté, rarissime pour un joueur d'une telle efficacité devant la cage, était le signe que la réussite avait aussi choisi son camp, ce samedi soir.

Pour résumer

Sans être vraiment brillant, l'OM a réussi à remporter une victoire capitale face à l'AS Monaco. De quoi espérer voir loin.

Julien Pédebos
Rédacteur
Julien Pédebos