Matteo Guendouzi et l'OM ont complètement craqué !
Matteo Guendouzi et l'OM ont complètement craqué !Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DEFAITE SURPRISE

OM – Brest : Marseille victime du syndrome du dauphin, les 4 joueurs du match

Devant à la pause, l'OM a craqué de façon invraisemblable contre le Stade Brestois (1-2)... qui enchaîne une 6e victoire de rang sur la pelouse du Vélodrome. Analyse.

Zapping But! Football Club OM : les transferts les plus chers des Olympiens

Comme Lens, Nice et Rennes, l'OM a été victime du syndrome du dauphin du PSG, incapable de creuser l'écart après s'être emparé de la deuxième place. Pourtant, face à un Stade Brestois en confiance, les Marseillais ont très largement dominé les débats mais, dans cette Ligue 1 2021-22, cela ne suffit pas.

Malgré Payet – Gerson, l'OM s'est sabordé

Si le tandem Payet – Gerson a régalé le Vélodrome à la demi-heure, que le Brésilien inscrit son 2e but en 2 matchs et que le Réunionnais, passeur décisif, a atteint la barre des 200 réalisations où il est impliqué en Ligue 1 depuis 2005 (93 buts, 107 passes décisives), cela ne suffit pas à un OM qui a besoin de plus de réalisme face au but. Ce samedi après-midi, Marco Bizot et le manque de réussite (Guendouzi, Gerson) ont plombé Marseille.

Brest, une leçon de réalisme

En face, le SB29 nous a offert une leçon d'hyperréalisme, obtenant un penalty pour une main de Boubacar Kamara sur une frappe d'Hugo Magnetti (52e) - penalty transformé par Romain Faivre – avant que Franck Honorat n'assomme l'OM sur une belle action collective et une inspiration géniale de Jérémy Le Douaron, l'homme en forme du moment en Ligue 1 (71e).

Les hommes du match :

Honorat (7) : Habitué aux buts de folie en Ligue 1, l'ancien Stéphanois a inscrit celui du 2-1 et plombé le Vélodrome au terme d'une action collective sublime. Sa frappe sous la barre de Pau Lopez est incroyable.

Le Douaron (6) : S'il n'a pas tout réussi au Vélodrome, l'attaquant brestois - issu du monde amateur – a donné une vraie leçon d'intelligence de jeu aux attaquants olympiens. L'anti-thèse d'un Milik toujours aussi effacé...

Gerson (6) : De retour en grâce, le Brésilien a ouvert le score d'une belle action individuelle ponctuée d'une frappe sous la barre de Bizot (29e). Malheureusement, il a aussi manqué une incroyable balle de 2-2 (78e) alors qu'il hérite du cuir à 3 mètres du but vide.

Kamara (4) : Autant le vice-capitaine olympien avait été brillant au Vélodrome, autant il n'a pas été dans un grand jour ce samedi. Coupable d'une main (bien involontaire) pour offrir l'égalisation sur penalty (sévère) à Brest (52e), le Minot a aussi pris un carton jaune logique pour avoir découpé Del Castillo (60e) dans le rond central avant de céder sa place à Arkadiusz Milik à la 70e minute.

OM 1-2 Brest, l'analyse

Devant à la pause, l'OM a craqué de façon invraisembable contre le Stade Brestois (1-2)... qui enchaîne une 6e victoire de rang sur la pelouse du Vélodrome. Retour sur une rencontre improbable que les Phocéens pensaient tenir.