OM : cet autre chiffre qui scelle le statut du club en Champions League
Jordan Amavi, après le 1er but du FC Porto hierCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
BILAN NEUTRE

OM : cet autre chiffre qui scelle le statut du club en Champions League

Depuis qu'il s'est incliné hier soir sur la pelouse du FC Porto (0-3), l'OM a égalé la pire série de défaites d'un club en Champions League (12). Mais un autre chiffre est tout aussi éloquent concernant sa place au plus haut niveau.

Depuis hier et la défaite à Porto (0-3), l'OM est donc co-détenteur du record du plus grand nombre de défaites en Champions League (12) avec Anderlecht. Ce qui lui vaut des moqueries, des sarcasmes, des critiques et tout ce qui est négatif. La plupart des observateurs semblent oublier, plus ou moins volontairement, que le niveau de la L1 est très faible et qu'un de ses clubs qui retrouve la C1 après 7 ans d'absence doit forcément s'attendre à souffrir. Même si c'est l'OM. Car s'il est le plus grand en France, le club phocéen n'est qu'un nain à l'échelle européenne. La preuve en un chiffre…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Autant de victoires que de défaites

Ce chiffre, c'est le 43. Soit le nombre de victoires de l'Olympique de Marseille en C1 depuis sa première participation en 1971-72 mais aussi, depuis hier, celui du nombre de défaites. Eh oui, si la période Tapie a fait croire que l'OM était du genre à regarder les grands de ce monde droit dans les yeux, ce n'était qu'un leurre. Le foot business a hélas remis le club provençal à sa place, ramenant son bilan en Champions League à l'équilibre. Aujourd'hui, il fait état de 43 victoires, 19 nuls, 43 défaites, 153 buts en faveur, 125 contre.

Cela n'enlève rien à la stature du club en France, au fait qu'il est l'un des 22 ayant remporté la C1, au fait que la série actuelle est terrible, que ses joueurs pourraient au moins se battre comme des morts de faim. Mais il est parfois bon de rappeler, surtout quand souffle la tempête, qu'une époque ne définit par une histoire. Et celle de l'OM en Europe est très tortueuse…