OM : comment Eyraud compte pourrir la vie à Villas-Boas
André Villas-Boas et Jacques-Henri EyraudCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
C'EST LA GUERRE

OM : comment Eyraud compte pourrir la vie à Villas-Boas

André Villas-Boas a été mis à pied par l'OM mardi soir. Et a priori, il ne partira pas si facilement du club, Jacques-Henri Eyraud n'ayant aucune intention de lui faciliter les choses.

Zapping But! Football Club OM : les transferts les plus chers des Olympiens

D'un côté, un Jacques-Henri Eyraud détesté par les supporters de l'OM, qui réclament son départ depuis des mois et qui était dans leur viseur lors de la désormais fameuse descente à la Commanderie. De l'autre, un André Villas-Boas droit dans ses bottes, qui a préféré démissionner plutôt que de se faire imposer un joueur, en l'occurrence Olivier Ntcham. On pourrait penser que le président marseillais, vu sa popularité, ne chercherait pas à contrarier le départ du Portugais. Ce serait mal le connaître. L'Equipe en dit plus sur son plan à l'égard d'AVB…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

"Ce qui se joue dépasse le cadre juridique"

« Ce qui se joue dépasse le cadre juridique et c’est sur le terrain médiatique que les deux parties s’affrontent aussi, peut-on lire dans le quotidien. Réputé pour son franc-parler, AVB entend pouvoir dire sa vérité sur la situation, or JHE a pris l’habitude de glisser systématiquement des clauses de confidentialité dans les accords de résiliation avec ses salariés à l’OM, et ils sont nombreux à avoir quitté le club ces cinq dernières années. »

« Certains n’en ont pas signé à l’image de trois joueurs licenciés (Rod Fanni, Henri Bedimo et Adil Rami) - faits rarissimes -, qui sont toujours aux prud’hommes contre le club. Rudi Garcia en avait lui paraphé une au moment de son départ de l’OM en mai 2019. L’affaire avec AVB pourrait-elle aussi aller jusqu’au tribunal ? L’agent du technicien a pris contact avec un cabinet réputé d’avocats parisiens, avec lequel il a déjà collaboré, alors que le nom d’un autre spécialiste du droit a été soufflé au Portugais. A moins d’une intervention de McCourt, l’histoire promet de durer… »