OM : Daniel Riolo dénonce une injustice flagrante, le PSG se gausse
Daniel RioloCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DEUX POIDS, DEUX MESURES ?

OM : Daniel Riolo dénonce une injustice flagrante, le PSG se gausse

Si l’OM a été accroché dimanche à l’Orange Vélodrome par les Girondins de Bordeaux (2-2), il le doit peut-être à un penalty non sifflé en sa faveur.

Zapping But! Football Club

L’OM ne digère pas. Accrochés par les Girondins dimanche à domicile (2-2), les hommes de Jorge Sampaoli pestent toujours contre l’arbitrage au sujet de deux actions litigieuses dans la surface bordelaise avec Konrad De La Fuente (17e) et Dario Benedetto (81e). Le tacle de Rémi Oudin sur l'attaquant argentin était viril mais a priori correct. En revanche, l'ailier américain a été clairement déséquilibré par Mexer. Dans les deux cas, l'OM reproche aux arbitres de ne pas avoir au moins pris le temps de regarder les images. Sur la première action, le jeu a en effet repris très vite alors que le ballon était pourtant sorti en touche.

« C'est incompréhensible que l'arbitre ne soit pas alerté par le VAR sur cette action, déplore un membre du club phocéen. Il a été mis en place justement pour ce genre de cas de figure. On ne comprend pas. » Daniel Riolo, lui, met en parallèle le premier but du PSG samedi face au RC Strasbourg (4-2, Mauro Icardi semblait hors-jeu) et le penalty non sifflé sur De la Fuente pour faire enrager les Marseillais encore plus. « Heureusement que la VAR, c'est que pour les cas manifestes parce qu'entre Icardi hier et le peno pas donné à l'OM, j'ai eu un doute », a-t-il ironisé sur Twitter. L’injustice flagrante dénoncée par Riolo trouve un écho chez Thierry Audibert.

« Mais si les arbitres, sous les ordres de qui, il serait temps qu’on le sache, nous refusent les opportunités d’obtenir un pénalty mérité, après nous avoir refusé à Montpellier un but qu’ils accordent à d’autres, alors ça ne va plus, a pesté le journaliste du site Footballclubdemarseille. Et puis Balerdi se fait sortir. Le rouge aurait pu être un jaune orange. Mais cela ne change rien. Je veux bien accepter la sanction mais à condition qu’en sens inverse il se passe la même chose, et là-dessus je suis sceptique. Nous voilà déjà à devoir rattraper ces deux points perdus. À l’équipe de montrer du vrai caractère pour rebondir. Mais si les arbitres pouvaient nous arbitrer comme une équipe lambda, ce serait bien. »

L'OM victime d'une erreur arbitrale ?

Si l’OM a été accroché dimanche à l’Orange Vélodrome par les Girondins de Bordeaux (2-2), il le doit peut-être à un penalty non sifflé en sa faveur. Le PSG et Mauro Icardi ne peuvent pas en dire autant après le succès de samedi au Parc.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert