Supporters de l'OM hier à AngersCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
INVASION

OM : de sérieux incidents évités de peu à Angers

Les supporters de l'OM étaient présents en masse dans les quatre tribunes du stade Raymond-Kopa pour le match contre le SCO (3-0) hier. Notamment dans celle où se trouve le kop angevin, ce qui n'a pas manqué de provoquer des étincelles après chaque réalisation phocéenne.

Zapping But! Football Club OM : faut-il vendre Gerson en cas de belle offre ?

La saison passée, le match entre Angers et l'OM au stade Raymond-Kopa avait méchamment dérapé au coup de sifflet final. Des jets de bombes agricoles avaient mis le feu aux poudres et des affrontements entre ultras s'étaient produits sur la pelouse. Hier, chaque camp est resté bien sagement de son côté, les Marseillais venus dans le cortège officiel étant désormais protégés par un énorme filet de sécurité. Mais ça n'a pas empêché les incidents ailleurs dans la tribune...

En effet, les supporters marseillais étaient très nombreux hier au stade Raymond-Kopa. Et ils étaient présents dans les quatre tribunes, notamment la Coubertin, celle où se situe le kop angevin. Après chaque but marseillais, un petit groupe d'une vingtaine d'individus, prompts à enfiler la cagoule pour ne pas être reconnus par les caméras de sécurité, a fait la chasse à ceux qui s'étaient levés pour fêter les réalisations. Menaces, intimidations et parfois coups, il y a eu de tout, le service de sécurité étant débordé. Tout est rentré dans l'ordre après le but de Gerson, celui du 3-0. Parce que le meneur a été emmené par les policiers et aussi parce que la messe était dite. Mais l'ambiance pendant une heure a été assez nauséabonde dans la tribune Coubertin...

Pour résumer

Les supporters de l'OM étaient présents en masse dans les quatre tribunes du stade Raymond-Kopa pour le match contre le SCO (3-0) hier. Notamment dans celle où se trouve le kop angevin, ce qui n'a pas manqué de provoquer des étincelles après chaque réalisation phocéenne.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.