par Benjamin Danet
PROPOS

OM : intégration, bonheur, avenir, Milik se lâche comme jamais

Dans un entretien accordé à un média polonais, l'attaquant de l'OM, le Polonais Arkadiusz Milik, s'est longuement confié sur son ressenti depuis son arrivée en France. Et de toute évidence, Milik est aujourd'hui un homme heureux.

Zapping But! Football Club Olympique de Marseille : La question de la semaine

Il est plus que jamais le buteur tant attendu. En dépit d'une vilaine blessure la saison dernière et une saison actuelle qui se résumé à neuf apparitions seulement. On parle ici d'Arkadiusz Milik, l'attaquant polonais, qui pourrait bien permettre au club phocéen de retrouver, enfin, la Ligue des Champions la saison prochaine.

Dans un long entretien accordé à un média polonais, l'ancien buteur de Naples est revenu sur son OM. Et sur le bonheur que d'évoluer au Stade Vélodrome lui procure. Milik, à n'en pas douter, est un homme heureux.

"Tout au long de ma carrière, j'ai joué dans quelques clubs et stades, mais je n'ai pas encore ressenti l'ambiance que nous avons à Marseille. C'est fantastique. Cela me donne des frissons quand je me souviens du match avec le PSG et de la tension, de l'adrénaline et des acclamations pendant ce match. C'est pour ces matchs que tu deviens footballeur. Je ne peux qu'être reconnaissant de pouvoir jouer dans un tel stade et devant de tels fans. C'est quelque chose de spécial."

Avant d'évoquer le rôle déterminant du président Pablo Longoria, auteur d'un excellent Mercato l'été dernier. "Il a attiré de nombreux joueurs qui ont tout de suite commencé à déterminer la force de cette équipe. Nous avons une bien meilleure équipe maintenant, donc il a fait un très bon travail. Le président Longoria est une personne formidable, nous avons un très bon contact. Il connaît le football, le vit et l'aime, ce qui lui permet d'être un bon directeur sportif et président. Parfois, il voit des choses que même l'entraîneur ne peut pas voir."

L'avenir en question

Quant à son avenir, Milik ne ferme aucune porte. Pas plus celle de l'OM qu'une autre. Juste l'envie de jouer comptera à ses yeux. "Je me rends compte que même si vous êtes heureux à un endroit, cela peut changer. Ill n'y a pas que les joueurs qui décident où ils veulent jouer. Parfois, vous vous sentez bien dans un certain endroit, mais si l'entraîneur ne vous met pas ou ne veut tout simplement pas de vous, vous devez chercher un nouvel endroit."

Pour résumer

Dans un entretien accordé à un média polonais, l'attaquant de l'OM, le Polonais Arkadiusz Milik, s'est longuement confié sur son ressenti depuis son arrivée en France. Et de toute évidence, Milik est aujourd'hui un homme heureux.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet