Pape Gueye
Pape GueyeCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
INTERDICTION DE RECRUTEMENT

OM : la FIFA frappe fort dans l'affaire Gueye, les plans de Longoria tombent à l'eau à cause d'Eyraud !

La FIFA ne s'est pas contentée de suspendre Pape Gueye pour six mois pour ne pas avoir respecté le pré-contrat signé avec Watford : elle a également interdit l'OM de recrutement pour un an ! Mais le club phocéen devrait faire appel.

Zapping But! Football Club Le duel de la semaine

En juillet 2020, Jacques-Henri Eyraud posait fièrement avec Pape Gueye, tout juste arrivé du Havre où il était en fin de contrat. Le milieu de terrain s'était engagé en janvier avec Watford, mais le joueur avait rapidement regretté son choix et son nouvel agent assurait qu'il pouvait casser le bail signé à cause d'irrégularités (notamment des visites médicales effectuées en Angleterre alors que le Sénégalais était encore sous contrat au HAC). Eyraud se voulait confiant : l'OM n'aurait aucun mal à faire valoir ses droits même si les Londoniens contestaient ce transfert.

Un an et demi plus tard, la FIFA a décidé de suspendre Pape Gueye de six mois et, plus grave, on vient d'apprendre que l'OM est pour sa part interdit de recrutement pour un an, soit cet été et le prochain mercato hivernal. Une catastrophe quand on sait que le club est dans le rouge financièrement et que la stratégie de Longoria se base en partie sur le trading. Néanmoins, L'Equipe, qui a révélé l'information, assure que le club va faire appel auprès du Tribunal arbitral du sport, ce qui suspendra la sanction. Mais ce ne sera que temporaire si le club ne parvient pas à faire valoir ses droits. Il lui faudra alors se préparer à se serrer la ceinture pour un an. Merci qui ?

L'OM interdit de recrutement pour un an ?

La FIFA aurait prononcé une interdiction de recrutement de douze mois contre l'OM suite à l'affaire Pape Gueye. Il est reproché aux Phocéens d'avoir recruté le milieu de terrain sénégalais alors qu'il avait signé un pré-contrat avec Watford.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet