OM : la fronde anti-Eyraud récolte des soutiens prestigieux, la Ministre des Sports s'en mêle !
Jacques-Henri EyraudCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
FRONDE

OM : la fronde anti-Eyraud récolte des soutiens prestigieux, la Ministre des Sports s'en mêle !

Une levée de bouclier agite Marseille face à « l'Agora OM », le projet de Jacques-Henri Eyraud visant à calmer les Ultras. De nombreuses personnalités mettent les pieds dans le plat.

Zapping But! Football Club OM : top 10 des valeurs marchandes des Phocéens

Ce vendredi, La Provence consacre quatre pages à la « révolte » des supporters de l'OM face à l'actuelle direction et plus précisément Jacques-Henri Eyraud, lequel envisage de rompre la convention liant le club à ses groupes Ultras les plus fervents. Alors qu'une conférence de presse doit être organisée ce jour à Marseille par les groupes de supporters, plusieurs voix se sont élevées contre « l'agora OM ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Le microcosme marseillais défend les Ultras

Au niveau politique, de Renaud Muselier au maire Benoît Payan en passant Samia Ghali, tout le monde est agacé par l'attitude du président Eyraud envers les supporters : « Il y a des symboles auxquels on ne touche pas. Et il faut que Jacques-Henri Eyraud le comprenne. On ne peut pas être dans la surenchère à vouloir montrer ses muscles, au risque de déstabiliser cette ville en terme de cohésion », tonne la « maire adjointe ».

De nombreuses personnalités, artistes, chefs étoilés, anciens joueurs ont signé une tribune dans le quotidien provençal. Eric Di Meco en a également lancé un appel à Frank McCourt pour qu'il arbitre enfin cette querelle et prenne position.

Une réunion Eyraud – Maracineanu ce vendredi

Arrivé jusqu'aux oreilles de la Ministre des Sports Roxana Maracineanu, l'affaire opposant l'OM à ses supporters est prise très au sérieux. Comme elle l'a annoncé sur France Infos ce matin, l'ancienne nageuse a programmé un rendez-vous téléphonique avec Jacques-Henri Eyraud ce vendredi pour discuter de la situation : « Je tiens beaucoup à ce qu'on respecte les supporters. Ils étaient là avant les dirigeants actuels, ils seront encore là des années après. Il faut les respecter, les associer, les impliquer - pourquoi pas ? - à la gouvernance du club. Je tiens beaucoup à ça. Ce serait bien d'avoir leur avis quand on prend des décisions sur les joueurs et les entraîneurs », a-t-elle glissé.

Pour résumer

En s'attaquant aux Ultras de l'OM, Jacques-Henri Eyraud suscite pas mal de défiance... Au point de forcer Roxana Maracineanu à intervenir.

Alexandre Corboz
Article écrit par Alexandre Corboz