OM : le Stade de Reims, une vraie bête noire
Alvaro Gonzalez, Valère Germain et Kevin StrootmanCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
MÉFIANCE

OM : le Stade de Reims, une vraie bête noire

Adversaire de l'OM en début de soirée au Vélodrome, le Stade de Reims est une vraie bête noire pour le club phocéen, aussi bien à Marseille qu'en Champagne, et ce depuis toujours.

Battu à Rennes (1-2) mercredi soir, l'Olympique de Marseille doit impérativement s'imposer en début de soirée contre Reims au Vélodrome. Pour rester au contact de la tête du championnat mais aussi parce que demain, le LOSC et le PSG s'affronteront à Pierre-Mauroy. Le leader ou son dauphin voire les deux pourraient y laisser des plumes. Pas question de se trouer, donc, pour André Villas-Boas et ses hommes. Problème : ce n'est pas assez souligné mais le Stade de Reims est une vraie bête noire.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Seulement 16 victoires en 61 matches !

André Villas-Boas est bien placé pour le savoir puisque son premier match officiel sur le banc de l'OM était justement contre Reims au Vélodrome et qu'il s'était soldé par une défaite 0-2 bien sentie. D'ailleurs, le bilan champenois dans l'enceinte du boulevard Michelet est très positif : 11 victoires et 9 nuls en 31 matches ! Et lorsque le match se joue en Champagne, c'est une véritable boucherie : 20 victoires, 5 nuls, 5 défaites !

Au total, cela fait donc 16 petites victoires marseillaises en 61 parties, 102 buts encaissés, seulement 65 marqués. Et quelques humiliations comme un 1-8 en 1952 ou un 0-6 en 1954. On pourrait souligner le fait que Reims a été au top quand l'OM était au plus bas, dans les années 50, avant de disparaitre dans les années 90 quand les Marseillais étaient au sommet. Mais dans ce cas, depuis leur retour en L1 il y a quelques années, les Rémois devraient être des proies faciles pour l'OM. Ce n'est pas le cas. Pour un 5-0 à Delaune sous l'ère Bielsa, il y a eu quantité de déceptions côté marseillais. André Villas-Boas sont prévenus : leur adversaire de ce soir n'est jamais aussi bon que quand il croise l'OM !