OM : leçons, honte, les mots forts de Thauvin sur la Ligue des Champions
Credit Photo - icon SPORT
par La rédaction
Conférence de presse

OM : leçons, honte, les mots forts de Thauvin sur la Ligue des Champions

L'attaquant de l'OM, Florian Thauvin, était face à la presse. Et ce avant le match de Ligue des Champions contre Porto.

Au même titre que ses partenaires de l'OM, qui ont échappé aux joutes de la Ligue en raison d'un match remis, Florian Thauvin était nécessairement attendu, ce jour, par la presse française. Afin que le champion du monde donne son point de vue sur l'état actuel de sa formation, sur les résultats et sur le jeu, parfois décrié. Et ce à quelques heures d'un match de Ligue des Champions face aux Portugais du FC Porto. Des propos retranscrits par le site du Phocéen.

"En ce qui concerne la Ligue des Champions, on se doit de faire beaucoup mieux. Il faudra montrer, demain face à Porto, un tout autre visage. On doit vraiment avoir un sursaut d'orgueil, être mieux dans l'état d'esprit et dans l'attitude. Il faut tirer les leçons dont ce qu'on a fait sur les derniers matchs. C'est difficile de jouer tous les trois jours, mais cette fois, ce n'est pas top non plus d'avoir eu 19 jours sans jouer. Mais bon, la réponse on l'aura demain. On a bien travaillé et on a fait le vide dans nos têtes. Sur la série de défaites en C1, Il faut se regarder dans un miroir. Ca fait mal, moi j'ai du mal à l'assumer, il y a un sentiment de honte. Je ne l'accepte pas, il faut faire mieux."

L'attaquant de l'OM est également revenu sur son cas personnel. Et notamment son état de forme. "Je commence à me sentir de mieux en mieux. C'est toujours compliqué de retrouver 100% de ses capacités après autant de temps d'arrêt. Je travaille beaucoup mon explosivité. J'espère de ne pas être en difficulté demain sur ce point, car c'est important pour un joueur de couloir."

En dernier lieu, et c'est également le cas en Ligue 1, Thauvin a insisté sur le manque des supporters à chaque match. Disputer une telle épreuve dans un stade vide, c'est de toute évidence compliqué. "On a l'impression de jouer un match amical sans enjeux. C'est très difficile, je ne veux pas me cacher derrière ça, mais c'est ce qui nous manque aujourd'hui car c'est ce petit plus qui nous aide à faire la différence. On l'avait vu lors de la campagne européenne en 2018."