Valentin Rongier dépité devant les Monégasques
Valentin Rongier dépité devant les MonégasquesCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
SÉRIE NOIRE

OM : les 3 raisons qui font que Sampaoli va vivre la même fin de saison que Bielsa

Battu ce soir par Monaco (0-1), l'OM n'a pris qu'un point sur les trois derniers matches et voit Rennes le menacer pour la 3e place. Les ressemblances avec la saison 2014-15 de Marcelo Bielsa sont grandes.

Zapping But! Football Club Nantes : Newcastle, Marseille, Moses Simon a la cote !

Nice qui a battu Paris (1-0) samedi et a chipé la 2e place, Rennes qui est revenu à un point de la 3e après son succès sur Angers (2-0), un Vélodrome plein, l'envie d'effacer les déceptions Clermont (0-2) et Troyes (1-1)... Des raisons de se relancer, les Marseillais en avaient plein ce soir, à l'heure d'accueillir Monaco. Et il faut dire qu'ils ont plutôt été bons en première période. Mais pas en réussite, comme trop souvent. Et qu'ils ont fini par s'incliner en seconde, comme trop souvent à domicile cette saison. Au vu du calendrier des prochaines semaines, il devient urgent de tirer la sonnette d'alarme à l'OM. Car les similitudes avec la fameuse saison 2014-15 de Marcelo Bielsa, qui avait vu l'équipe être championne d'hiver puis s'effondrer pour terminer 4e, sont de plus en plus nombreuses...

Une tactique qui ne déroute que les Marseillais

Marcelo Bielsa comme Jorge Sampaoli ont opté à l'OM pour des tactiques peu conventionnelles. Mais ils ont aussi pour principes de s'adapter à l'adversaire et donc d'aligner des joueurs à des postes qu'ils ne maîtrisent pas forcément. Comme le pauvre Gerson, qui a joué milieu droit, lui le gaucher, ce soir... Des coups pas du tout payants qui ne déroutent que les Marseillais, certainement pas leurs adversaires. Car ceux-ci, de toute façon, campent en défense. Gerson à gauche ou à droite, pour eux, c'est la même chose. Alors que pour l'OM, ça fait une grande différence...

Des cadres qui ne suivent plus

A l'époque de Bielsa, les cadres avaient lâché mentalement puis physiquement, à force de se voir imposer des séances d'entraînement extrêmement éprouvantes. Avec Sampaoli, c'est plus cool. Et il paraît que le groupe vit bien, puisque le club distille des images de joie sur les réseaux sociaux. Mais il est évident que, cette saison aussi, les cadres lâchent les uns après les autres. Le premier d'entre eux, Dimitri Payet, n'est plus aussi influent que lors du premier semestre sur le jeu. Arkadiusz Milik n'est que trop rarement bien trouvé et est évidemment frustré, qu'il joue ou qu'il cire le banc. Valentin Rongier essuie les critiques alors qu'il joue latéral droit. Comment ne pas lâcher dans ces conditions ? William Saliba, si épatant lors de la première partie de saison, n'est plus décisif, Steve Mandanda suit tout ça de loin, Duje Caleta-Car n'a jamais été un leader et sait qu'il sera vendu en juin, idem pour Boubacar Kamara...

Un arbitrage toujours catastrophique

On ne va pas verser dans la paranoïa : les arbitres français sont nuls pour tout le monde. Mais puisqu'on parle de l'OM, rappelons que la saison de Bielsa chavire lors du 0-0 contre Lyon au Vélodrome avec ce but refusé à Lucas Ocampos alors que le ballon avait franchi la ligne. Ce soir, Arkadiusz Milik aurait dû bénéficier d'un pénalty en première période, à 0-0, car le défenseur monégasque tape dans sa jambe plutôt que dans le ballon. Mais Antony Gautier, l'un des chats noirs de l'OM (35% de victoires seulement avant ce soir), n'a même pas pris le temps de consulter la VAR. Et comme par hasard, dans la foulée, il a refusé un but pourtant valable à Jean Lucas... L'arbitrage n'est certainement pas le pire des maux pour cet OM. Mais s'il pouvait éviter de lui enfoncer la tête sous l'eau...

Sampaoli comme Bielsa ?

A l'image de Marcelo Bielsa lors de sa fameuse saison 2014-15, Jorge Sampaoli voit son Olympique de Marseille s'effondrer lors de la deuxième partie du championnat. Ce soir, ils ont été battus par l'AS Monaco, presque normalement...

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.