Dimitri Payet
Dimitri PayetCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

OM : les tops et les flops d'une victoire renversante contre le FC Nantes

L'Olympique de Marseille a remporté ce soir une victoire à l'arrachée (3-2) contre le FC Nantes. Menés à deux reprises, les hommes de Jorge Sampaoli ont trouvé les ressources pour venir à bout de Canaris ayant décidé de garer le bus devant leur but.

Zapping But! Football Club OM : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

Les tops

Dimitri Payet : ce soir, il était aligné à son poste préféré, celui de meneur de jeu. Il a remercié Jorge Sampaoli avec un doublé sur pénalty (39e, 55e), ce qui était loin d'être évident puisqu'en face, Alban Lafont en a arrêté quelques-uns cette saison. En jambes, le Réunionnais a fait ce qu'il a pu pour faire imploser le mur jaune, subissant de nombreuses fautes. Son avant-dernière passe sur le troisième but (une balle piquée pour Gerson) est magnifique. Le seul bémol : ses coups francs directs ne rentrent toujours pas, alors qu'il est censé s'entraîner avec une machine révolutionnaire.

Boubacar Kamara : plus que sept matches, huit si l'OM se qualifie pour la finale d'Europa League Conférence, et le Minot s'envolera sous d'autres cieux. D'ici là, les supporters marseillais profitent de sa science du placement, de son sens de l'anticipation, de sa capacité à orienter le jeu. Son activité est assez incroyable. Quel régal !

Gerson : il semble parfois un peu trop lent mais ce n'est qu'une impression car au niveau de la vista, il voit avant tout le monde. Très juste dans le jeu, le Brésilien a créé plusieurs occasions et obtenu le pénalty du 2-2 après une faute de son compatriote Fabio. Il a également délivré la passe décisive sur le troisième but. Il a eu besoin de quatre mois d'adaptation mais cette fois, ça y est, on comprend pourquoi Pablo Longoria a misé autant sur lui !

Les flops

Pau Lopez : on ne peut pas dire qu'il soit responsable sur les deux buts encaissés puisque Girotto est libre de tout marquage sur le corner et que la frappe de Coco est légèrement détournée. Mais à un moment où Steve Mandanda revient fort, le fait que l'Espagnol soit peu décisif tombe plutôt mal pour lui. Ça avait déjà été le cas au Parc des Princes. Ce soir, il ne s'est signalé que sur une tentative de lob de Bukari à la 80e minute. Pas assez... Pas sûr qu'il soit titulaire à Reims dimanche...

Mattéo Guendouzi : il court toujours autant mais à force d'enchaîner les matches, il est clairement moins performant. Ou en tout cas plus décisif. Lors de la première partie de saison, il avait souvent le bon placement ou la bonne passe qui aboutissait à une action. Il semble également lui manquer ce petit coup de rein qui lui permettait de passer son adversaire. Un problème de fraîcheur ?

Cédric Bakambu : une grosse occasion sur laquelle il dribble Lafont mais, trop excentré, ne parvient pas à cadrer. Sinon, des glissades, de mauvaises remises, des appels dans le vide. Dans ce genre de match, face à une équipe qui gare le bus, il est prédestiné à vivre une partie frustrante. Mais quand c'est à ce point, sa responsabilité est forcément engagée.

Pour résumer

L'Olympique de Marseille a remporté ce soir une victoire à l'arrachée (3-2) contre le FC Nantes. Menés à deux reprises, les hommes de Jorge Sampaoli ont trouvé les ressources pour venir à bout de Canaris ayant décidé de garer le bus devant leur but.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.