Dimitri Payet
Dimitri PayetCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

OM : Lopez, Guendouzi, Peres, Gerson... les Tops et les Flops du décevant nul à Troyes

L'OM a été tenu en échec par Troyes (1-1), malgré un pénalty de Dimitri Payet. Les Olympiens ont laissé passer une belle occasion de reprendre trois points sur Nice.

Zapping But! Football Club OM - INFO BUT! : un danger espagnol pour Cho, un successeur pour Kamara ?

L'OM avait besoin de gagner et il ne l'a pas fait à Troyes (1-1). Pour le résultat, on repassera, pour la manière aussi ! Un pénalty de Dimitri Payet à la 28e minute a permis aux Phocéens de mener mais ils ont trouvé le moyen de se faire rejoindre par la lanterne rouge de Ligue 1 (Touzghar, 88e). Comme face à Clermont (0-2) dimanche dernier, comme à Metz (2-1) la semaine d'avant, cet OM ne rassure pas dans le jeu. Voici nos tops-flops de cette rencontre.

Pau Lopez : il a été le meilleur de son équipe. De façon étonnante, le gardien du 2e de Ligue 1 a eu autant de travail que son homologue, qui défend les cages de la lanterne rouge ! L'Espagnol a été décisif à deux reprises. Juste avant la pause, il met en échec Baldé, qui s'est présenté face à lui, en sortant rapidement de ses buts. A la 63e, il réalise un arrêt réflexe remarquable sur une frappe à bout portant devant N'Guessan (même si un hors-jeu a été sifflé sur l'action). Jorge Sampaoli était content que Steve Mandanda ait fait un bon match à Qarabag. Pau Lopez a répondu du tac au tac, si bien que le choix de l'Argentin sera bien compliqué à faire ! Dommage qu'il n'ait rien pu faire sur l'égalisation de Touzghar...

Mattéo Guendouzi : encore une fois, il a été partout sur le terrain. Et pourtant, à la 28e minute, il s'est pris un sacré tampon sur la cheville, ayant abouti au pénalty transformé par Payet. On a même craint qu'il sorte sur blessure. Mais non, il est resté, s'est pris un coup de crampon sur la tignasse en seconde période mais a continué à abattre un boulot considérable au milieu de terrain. Indispensable.

Boubacar Kamara : il était sur le banc contre Clermont et l'OM a été en dessous de tout. Il était titulaire à Qarabag et à Troyes, et l'OM n'a pas perdu. Un hasard ? Bien sûr que non ! Le Minot est indispensable. Dans ce rôle de milieu de terrain coulissant en défense centrale quand son équipe n'a pas le ballon, il excelle. Il a aussi failli marquer en première période mais le gardien troyen a dévié en corner sa frappe qui prenait la lucarne...

Peres, la tête à l'envers

Luan Peres : latéral gauche, ce n'est définitivement pas son poste. Alors qu'il aurait fallu un joueur qui déborde, le Brésilien est resté derrière, ne prenant aucun risque. Et le pire, c'est qu'il n'a pas été bon quand même. Quand il est sorti, on s'est dit que Kolasinac ferait mieux. Mais non ! L'ancien d'Arsenal a été à l'origine directe de l'égalisation des Aubois !

Gerson : pas le plus mauvais mais il n'a pas l'influence qu'on pourrait attendre d'un joueur comme lui. Toujours aussi léger dans les duels, il finit le nez dans le gazon à chaque contact. Et il n'apporte aucun décalage intéressant, ne créé aucune action dangereuse. On attend clairement plus de lui !

Dimitri Payet : il a transformé le pénalty ayant permis d'ouvrir le score et c'est à peu près tout. Sampaoli estime qu'il est meilleur à un poste de faux neuf, ça ne s'est pas vu aujourd'hui. Il a dézoné sur la gauche où, faute d'aide de Luan Peres et de complicité avec Gerson, il n'a rien fait de bon. Il tire clairement la langue en ce moment et c'est déjà trop tard pour le reposer, le sprint final étant sur le point de débuter...

L'OM a souffert à Troyes

Ce soir, l'OM a repris un point d'avance sur Nice et est seul 2e de Ligue 1. Mais il a beaucoup souffert sur la pelouse de Troyes, pourtant lanterne rouge de l'élite. Un pénalty de Dimitri Payet en première période lui avait pourtant ouvert la voie du succès.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.