OM - Manchester City (0-3) : Rongier, Villas-Boas, honte... Pierre Ménès achève les Marseillais
Rongier et Thauvin (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
SULFATEUSE

OM - Manchester City (0-3) : Rongier, Villas-Boas, honte... Pierre Ménès achève les Marseillais

Pierre Ménès n’est évidemment pas tendre avec l’OM après sa piètre prestation contre Manchester City mardi en Ligue des champions (0-3).

Une équipe de poussins face à des adultes. C’est ce qui ressort de la prestation de l’OM devant Manchester City hier en Ligue des champions (0-3). Les hommes d’André Villas-Boas n’ont en effet jamais su rivaliser avec une équipe des Cittizens pourtant pas si flamboyante. Pierre Ménès ne comprend pas comment AVB a pu se montrer aussi frileux. 

« Ce match, c’était celui de l’Olympiakos, en pire, souffle-t-il sur son blog. Que tu défendes face à une équipe qui a une telle maîtrise technique et une telle possession de balle, ça peut se comprendre. Mais que tu ne parviennes pas à aligner trois passes ni même aller dans le camp adverse avec le ballon, c’est juste pas possible. En fait, j’ai l’impression que l’OM avait déjà perdu avant de jouer. Ce qui est consternant après cette petite raclée, c’est l’attitude des Olympiens pendant le match. Alors on sait que cette équipe n’a pas les moyens mais surtout pas la volonté de jouer. Mais la compo d’équipe concoctée par Villas-Boas disait clairement : « On joue le 0-0 et on espère un but alleluia ». Ce qui n’est évidemment jamais arrivé. Il faut dire que la première mi-temps des Marseillais a été tout simplement honteuse. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

« Rongier n’en est pas à sa première »

Le consultant de Canal+ n’a pas hésité à taper sur Valentin Rongier auteur d’une « énorme bourde de Rongier et qui n’en est pas à sa première » mais aussi sur le coach de l’OM. « AVB avait fait des choix forts en laissant Benedetto et Payet sur le banc, mais même en voyant que cela ne fonctionnait pas, il n’a rien changé à son plan de jeu, a-t-il ajouté. À 3-0, il aurait pu faire entrer Luis Henrique quelques minutes histoire de lui faire prendre un peu confiance. Mais non. Je ne sais pas à quoi joue le technicien portugais, je ne sais s’il veut lui aussi démontrer par l’absurde que son équipe est nulle… En tout cas cela fait une défaite de plus pour le foot français. »