OM : mercato, attaquant, millions d'euros, le réel investissement de Frank McCourt révélé
Credit Photo - icon SPORT
par Benjamin Danet
Gros sous

OM : mercato, attaquant, millions d'euros, le réel investissement de Frank McCourt révélé

Le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, est revenu, sur les ondes de France Bleu Provence, sur le prochain Mercato. En détaillant tout de même ce qui avait déjà été fait par l'actionnaire, Frank Mc Court.

A quelques jours de l'ouverture du mercato hivernal, Jacques-Henri Eyraud est sorti de sa réserve et en a dit plus sur les moyens potentiels de l'OM. Le président du club, qui était invité de France Bleu Provence, a bien entendu réagi à la volonté es supporters de dénicher, enfin, un véritable attaquant de pointe. Mais pas que. Car pour Eyraud, il est également crucial de rappeler tout ce qui a été fait, auparavant, par l'actionnaire du club, l'Américain Frank McCourt. Et le chiffre est tout de même saisissant.

Propos retranscrits par Le Phocéen. "On fait face à la plus grande crise de l'histoire du foot et on se demande si l'actionnaire va remettre de l'argent pour prendre de nouveaux joueurs. Je suis à la tête de l'entreprise et je vois un monde s'écrouler. La priorité c'est d'éteindre l'incendie. Il faudra être malin pendant ce mercato. On ne va pas forcément vendre des joueurs, et s'il y a des choses intéressantes à faire, bien sûr qu'on le fera. Mais il faut qu'on soit réaliste par rapport à ce marché. Vous vous souvenez les fameux 200 millions dans le recrutement annoncés au départ ? On a investi 220 millions finalement. Avec Frank McCourt, on est convaincu que l'on n'obtient rien sans stabilité. Et quand on regarde nos résultats, on est bien plus stable que ce que pouvait être le club par le passé". 

Avant de poursuivre sur la fameuse pointe tant attendue du côté du Vélodrome. "L'attaquant tant attendu, ça fait quatre ans ou plus que j'entends ça. Ça n'est pas une question de moyens mais quand le monde s'écroule, on fait quoi ? Il faudra chercher des transactions intelligentes. Pour nos joueurs, on regardera si on a des offres. Mais il faut être réaliste par rapport à ce qu'est le marché avec le Covid."