par Benjamin Danet
PROPOS

OM, OGC Nice : violence, projectiles, supporters, Payet raconte les incidents à Nice

Dans un entretien accordé au quotidien l'Equipe, le milieu de terrain de l'OM, Dimitri Payet, est longuement revenu sur les incidents qui ont émaillé, en début de saison, la rencontre face à l'OGC Nice. Des propos fermes et sans appel.

Zapping But! Football Club OM : top 10 des joueurs les plus capés de l'histoire

C'est dit. Et il est une évidence que Dimitri Payet, dans son entretien accordé à l'Equipe, avait envie de s'attarder sur le sujet. Lequel ? Celui des incidents face à l'OGC Nice, le 22 août dernier, lorsqu'il a reçu d'innombrables projectiles et s'est autorisé le droit de renvoyer une bouteille d'eau sur les supporters niçois. Le dossier avait fait grand bruit. Et Payet a voulu en remettre une couche.

Les jets de projectiles 

"Je n'ai pas pris une bouteille à la 75e minute contre Nice. Tout ce qui s'est passé avant, c'est normal ? Les incidents n'ont pas commencé là. Ensuite, ça fait six ans que je tire les corners à l'OM. Je sais ce que c'est. Ça fait six ans que je prends des projectiles. Mais on ne m'avait jamais touché comme ça. Si je reste allongé, je me dis que je vais en prendre plus dans la gueule. Après, si je ne me relève pas, le match, on le gagne 3-0. Je peux sortir avec une minerve et l'histoire, elle est réglée. Mais ma réaction est humaine."

Comment il a vécu l'affaire

"Très mal, très mal. J'étais touché quelques jours. Moi, je suis victime et j'ai été jugé en tant que victime et coupable. Et ça, je ne l'ai pas digéré. Après, ce n'est pas ma première commission. Je suis rarement redescendu de Paris content. Mais là, c'est la fois de trop."

La peur

"On a eu peur, mais il s'est passé quelque chose qui a soudé le groupe. Sans se concerter, on est tous restés sur le terrain. Ce n'était pas quelque chose de commun, ce qui venait de se passer. Inconsciemment, on s'est dit qu'il fallait marquer le coup. On aurait dû quitter le terrain et rentrer au vestiaire. Mais on a pris des risques, car il y a une tribune en face qui est descendue. Finalement, on a pris des risques pour rien."

Sanctions

"J'ai joué en Angleterre, j'ai vu comment ça se passait là-bas. C'est tolérance zéro et l'histoire est réglée. Le mec sait ce qu'il risque, le club qui ne sait pas gérer les supporters le sait aussi. Je pensais vraiment qu'il y aurait un truc fort après Nice et qu'on allait arrêter de rigoler. Les supporters, et je parle aussi des nôtres, il faut qu'ils sachent qu'ils peuvent pénaliser leur équipe et l'image de leur club. Mais il faut attendre quoi ? Qu'il se passe quelque chose d'encore plus grave ? Ce sera trop tard."

 

Pour résumer

Dans un entretien accordé au quotidien l'Equipe, le milieu de terrain de l'OM, Dimitri Payet, est longuement revenu sur les incidents qui ont émaillé, en début de saison, la rencontre face à l'OGC Nice. Des propos fermes et sans appel.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet