Lucas Paqueta
Lucas PaquetaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
REGRETS

OM, OL : une légende marseillaise a tenté d'envoyer Paqueta en Provence !

L'Olympico de demain soir verra une opposition de classe entre Lucas Paqueta et Dimitri Payet. Mais le milieu offensif brésilien de l'OL aurait pu jouer dans le camp d'en face si l'OM avait suivi les conseils de Carlos Mozer.

Zapping But! Football Club OM : les transferts les plus chers des Olympiens

Choc toujours très attendu d'une saison de Ligue 1, l'Olympico verra plusieurs matches dans le match demain soir, notamment l'opposition entre Lucas Paqueta et Dimitri Payet. Les deux milieux offensifs réalisent un début de saison exceptionnel. Ils sont actifs dans l'élaboration du jeu, présents à la dernière passe comme devant le but. Mais comme l'explique Carlos Mozer, légendaire défenseur de l'OM (1989-92), dans La Provence, ils auraient pu jouer dans la même équipe…

"En 2018, j'avais appelé mes amis à Marseille pour leur dire qu'il était vraiment fort. C'était un conseil pour que les gens du club viennent le voir sur place. Je trouvais que Lucas avait toutes les qualités pour Marseille, il pouvait être très intéressant pour l'OM. Cela ne s'est pas fait. Aujourd'hui, c'est Lyon qui en profite. Il y a beaucoup d'anciens joueurs de l'OM brésiliens, on connaît bien le foot ici et on sait aussi le caractère et la qualité qu'il faut pour jouer à Marseille. C'est dommage que le club ne se renseigne pas auprès de nous."

En 2018, c'est le trio Eyraud-Zubizarreta-Garcia qui était aux commandes de l'OM. Et il avait préféré investir sur Radonjic, Strootman ou Caleta-Car. Paqueta, lui, fut transféré au Milan d'un certain Leonardo pour 35 M€ en janvier 2019…

Mozer avait proposé Paqueta à l'OM en 2018

Dimanche soir, Lucas Paqueta sera le joueur le plus craindre pour l'OM lors de son déplacement à Lyon. Le milieu offensif brésilien aurait pu jouer avec les Phocéens puisque leur ancien défenseur Carlos Mozer leur avait conseillé de le recruter en 2018, quand il était encore au Flamengo.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet