OM : Omar Da Fonseca détruit Jorge Sampaoli
Jorge SampaoliCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUES

OM : Omar Da Fonseca détruit Jorge Sampaoli

Argentin comme le nouvel entraîneur de l'OM, Omar Da Fonseca connaît bien Jorge Sampaoli, dont il a suivi la carrière. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas du tout fan…

Zapping But! Football Club OM : les chiffres de la carrière d'entraîneur de Jorge Sampaoli

Lundi, Jorge Sampaoli dirigera sa première séance d'entraînement à l'Olympique de Marseille. Et mercredi, en match en retard contre le Stade Rennais, il fera ses grands débuts en compétition officielle. D'ici là, les commentaires les plus opposés continueront de l'accompagner. Ainsi, dans Le Point, son compatriote Omar Da Fonseca, qui le suit depuis de très nombreuses années, a-t-il fait un portrait très inquiétant de lui…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

"Il est allergique à l'humilité"

"Sa ligne de conduite est de vouloir se démarquer. Il aime faire les choses différemment. Il veut montrer qu'il n'a pas de doutes. Moi qui suis en doute permanent, je trouve cela étrange. Le doute est l'essence de tout être humain. Mais Sampaoli est un personnage. Il n'est ni modeste ni discret. C'est l'opposé de Pochettino. En Ligue 1, les arbitres vont vouloir le bouffer ! Sampaoli a battu des records de cartons lorsqu'il entraînait au Brésil et au Chili [Sampaoli a d'ailleurs reçu un carton rouge lors de son dernier match à la tête de l'Atletico Mineiro il y a quelques jours, NDLR]. C'est un type qui aime le rock, qui a été engagé politiquement. Il gueule, il bouge, il est dans le spectacle permanent. Il veut donner du sens à sa passion en étant dans l'exagération. Il est allergique à l'humilité."

"Ce n'est pas avec son caractère impétueux qu'il va faire jouer ensemble Thauvin et Payet ou que Mandanda cessera de faire des cagades. En 2018, j'ai assisté aux entraînements de l'Argentine, j'ai vu comment Sampaoli se comportait, souvent dans l'excès. Il gueulait face aux journalistes. Il ne veut jamais passer inaperçu. On dit que Marseille, c'est l'énergie, le soleil, la passion, etc. Mais les Marseillais ne sont pas cons ! J'espère qu'il va pouvoir faire autre chose que gueuler. Il ne faut pas réduire la grandeur de Marseille ou le football à de grands gestes. Le football est une planification collective faite par des individualités. L'entraîneur doit les faire obéir ou les faire adhérer. Je croyais que Sampaoli était un entraîneur qui faisait obéir. Je pensais qu'il avait la main ferme. Sauf qu'en équipe d'Argentine, il était soumis à la volonté des joueurs. Il leur demandait ce qu'il fallait faire."