OM, PSG - L'oeil de Denis Balbir : "Dire la vérité aux supporters marseillais et ne plus les prendre pour des cons"
Payet lors de son expulsion hier contre le PSG (0-2)Credit Photo - Icon SPORT
par Benjamin Danet
Analyse

OM, PSG - L'oeil de Denis Balbir : "Dire la vérité aux supporters marseillais et ne plus les prendre pour des cons"

Comme chaque semaine, notre consultant Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Place au Clasico disputé dimanche soir entre l'OM et le PSG (0-2). Et la crise qui couve au sein du club phocéen.

Zapping But! Football Club OM : les transferts les plus chers des Olympiens

"Il est paradoxal de s'attarder dans cette chronique sur l'OM en ne voulant pas trop insister sur le match tant attendu face au PSG. Il avait lieu hier au Vélodrome, mais de match il n'y en pas vraiment eu tant les joueurs de Mauricio Pochettino sont au-dessus dans tous les domaines. Et en premier lieu au niveau technique avec des joueurs qui, en une geste ou un éclair, parviennent logiquement à faire la différence. Paris n'a même pas eu besoin de forcer et le score aurait pu être très lourd sans deux pénaltys oubliés par le VAR.

Si je reviens sur cette rencontre, c'est que j'ai encore pu constater qu'on dit et qu'on écrit beaucoup de choses fausses sur l'OM. Quand j'entends par exemple Mickaël Landreau dire sur l'antenne de Canal + que Marseille a un véritable effectif, ça m'agace car c'est faux. Il n'y a justement pas d'effectif, mais une équipe bancale, qui joue sans attaquants et qui ne peut absolument pas faire illusion lorsqu'elle joue de surcroît sans sa dernière recrue ('Milik). Devant, c'est le néant à Marseille. Et hormis Camara au milieu, il faudra me dire qui est un cador dans cette formation. Idem quand je lis que d'aller chercher Jorge Sampaoli comme entraîneur serait une bonne chose. Ca aussi, ça m'agace car ce n'est pas la vérité. Le problème, aujiourd'hui à Marseille, c'est que certains continuent de se voiler la face.

"Voilà, on s'est plantés avec notre Champions Project, on a vous a vendu du vent."

J'aimerai plutôt qu'on tienne aux supporters un discours de vérité. Que McCourt, Eyraud ou je ne sais qui encore, prenne le temps de discuter avec eux et de leur dire : "voilà, on s'est plantés avec notre fameux Champions Project, on a vous a vendu du vent. Aujourd'hui, on n'est pas bien, mais on va essayer tous ensemble de repartir et de colmater ce qui peut encore l'être." On a trop tendance à prendre les supporters de l'OM pour des cons, à ne pas leur dire la vérité alors qu'elle saute aux yeux. C'est clair, hormis en Coupe, cette équipe n'a déjà plus rien à jouer cette saison, larguée par quatre formations qui jouent beaucoup mieux au ballon et que sont Paris, Lyon, Lille et Monaco.

 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE l'OM

"Trop de gens qui se détestent vivent ensemble"

C'est également une vérité que de constater que l'équipe dirigeante actuelle ne peut pas continuer. Dans ce club, il y a trop de gens qui vivent ensemble et qui ne s'aiment pas. On parle surtout de Jacques-Henri Eyraud et on réclame son départ. Certes, il y a quelque chose qui ne passe pas avec lui, mais réduire son champ d'action au fait qu'il soit Parisien ne rime à rien. Ok, Eyraud s'est sans doute planté dans sa communication, ok il a été cassant, maladroit, tout ce qu'on veut. Mais ce n'est pas en tombant dans les clichés et dans le pro-Marseillais à outrance que l'équipe va se remettre à gagner.

L'OM est aujourd'hui une maison qui se lézarde. Et ce n'est pas avec un coup de peinture qu'on va remettre l'édifice en place. Qu'il y ait un nouveau repreneur, je n'en sais rien, mais il est une évidence qu'il faut repartir sur de nouvelles bases. A tous les points de vue. Et attention, que ceux qui arrivent, si ils arrivent..., aient au moins le mérite de la clarté et de la franchise avec tous ceux qui soutiennent ce club. Ça évitera beaucoup de choses et notamment des débordements."