OM : quand André Villas-Boas pourrit la vie d'une Américaine...
Credit Photo - ICON SPORT
par Benjamin Danet
Gag

OM : quand André Villas-Boas pourrit la vie d'une Américaine...

Pas toujours facile de s'appeler André Villas-Boas. Encore moins d'avoir les mêmes initiales que l'entraîneur de l'OM. Une Américaine, habitant New-York et n'aimant pas le football, en fait les frais depuis des années.

André Villa-Boas est depuis ce matin au coeur de l'actualité. Et pas seulement en raison de son coup de sang envers un journaliste de La Provence, hier soir à Rennes, comme on vous le racontait sur notre site. Cette fois, est l'histoire est racontée par RMC, une anecdote beaucoup plus savoureuse. Qui concerne une habitante de New-York, Ashley Van Buren. Cette dernière ne suit absolument pas le football, en général, et le club phocéen en particulier. Pis, elle ne parle pas un mot de français. La Ligue 1, dès lors, vous imaginez que ce n'est pas son quotidien...

Et pourtant, après chaque rencontre de l'OM, elle reçoit des dizaines de tweets de supporters olympiens, régulièrement mécontents en raison de ses initiales : "AVB". Précision, et elle est de taille, du moins pour ceux qui sont habitués à Twitter, l'entraîneur André Villas-Boas n'a pas de compte, ce qui offre aux autres AVB de la planète la possibilité de recevoir plein de notifications...

Pour la remercier de sa patience, ou pas..., l'OM a donc décidé de faire un geste sympa en lui faisant parvenir quelques cadeaux, dont un maillot floqué... AVB. Ça ne s'invente pas.