Igor Tudor
Igor TudorCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
REACTION A CHAUD

OM – Reims : après les sifflets, Igor Tudor envoie un message aux supporters

Sous pression du fait de la difficile fin de préparation de l'OM, Igor Tudor a également dû faire face aux sifflets du Vélodrome avant Marseille – Reims. Son équipe ayant répondu sur le terrain par une victoire 4-1, le Croate l'a ensuite fait face aux micros.

Zapping But! Football Club OM : Doit-on donner plus de responsabilités à Valentin Rongier ?

Satisfait du pressing mis par ses hommes sur le terrain, Igor Tudor s'est montré sans rancune avec les fans olympiens : « Je suis content pour l'équipe et pour les supporters, qui ont été extraordinaires aujourd'hui. On a fait une très bonne première période, la deuxième n'était pas aussi bonne. Mais à la fin, la victoire est très claire pour mon équipe », a fait savoir l'intéressé sur Amazon Prime.

« Les supporters ont toujours raison »

Les sifflets ? Igor Tudor les accepte : « Moi je fais mon travail, je donne le meilleur. Je suis heureux d'être ici. Le plus important, c'est le match et ce qu'il s'est passé sur le terrain. Je suis certain qu'avec le temps, ça va être de mieux en mieux et les supporters vont comprendre ce que l'on veut ». En conférence de presse l'ancien coach du Héllas Vérone est même allé un peu plus loin : « Honnêtement, je ne les ai pas entendus, j'étais à l'intérieur. Ce que je peux dire, c'est que les supporters sont essentiels et qu'ils ont toujours raison ».

Clauss : « Le coach ne nous laisse rien passer »

Du côté des joueurs, on a aussi commenté cette première en Ligue 1 sous Igor Tudor. Jonathan Clauss a reconnu sur Prime que l'intransigeance de l'ancien joueur de la Juventus avait créé un sentiment de révolte sur le terrain :

« En première mi-temps le rythme était hyper élevé, parfois on voulait calmer mais le coach nous chauffait à pousser encore plus. C’est ce qu’il veut, on sait ce qu’on doit bosser, on continue à bosser tous les jours et ce soir ça a payé. C’est beaucoup de pressing, c’est très athlétique. J’ai connu ça les deux années passées mais c’est encore un cran au-dessus physiquement. Il ne nous laisse rien passer, il ne nous lâche pas à l’entraînement. On travaille énormément, les séances sont longues, elles sont dures. On veut aller vite vers l’avant, aller chercher l’adversaire loin chez eux, ça demande beaucoup d’efforts mais on continue à progresser physiquement ».

Tudor réagit aux sifflets du Vélodrome

Sous pression du fait de la difficile fin de préparation de l'OM, Igor Tudor a également dû faire face aux sifflets du Vélodrome avant Marseille – Reims. Son équipe ayant répondu sur le terrain par une victoire 4-1, le Croate l'a ensuite fait face aux micros.

Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.