OM : Riolo colle déjà un tacle à Villas-Boas
André Villas-BoasCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUE

OM : Riolo colle déjà un tacle à Villas-Boas

Le journaliste de RMC Daniel Riolo ne comprend pas qu'une équipe comme l'OM ait pu être dominée dans le jeu par Brest (3-2) dimanche.

Dimanche, l'Olympique de Marseille a enfin lancé sa saison, une semaine après un faux départ contre l'ASSE. Au stade Francis-le-Blé, face à une formation brestoise balayée à Nîmes lors de la 1ère journée, les hommes d'André Villas-Boas se sont imposés 3-2. Ils ont toujours mené au score (2-0 puis 3-1) mais se sont faits des frayeurs dans les dernières minutes, après que Gaëtan Charbonnier a ramené le score à 3-2.

Surtout, les Phocéens ont souvent été malmenés dans le jeu par leurs adversaires, beaucoup plus tranchants offensivement. Certes, il manquait plusieurs joueurs majeurs (Alvaro Gonzalez en défense, Valentin Rongier, entré en fin de partie, au milieu et Dimitri Payet devant) en raison du Covid-19. Mais pour Daniel Riolo, cela ne justifie pas d'avoir été ainsi malmené par une équipe destinée à se battre pour son maintien.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE l'OM

"Pourquoi Brest, ça joue mieux que l'OM ?"

"L'OM, ils peuvent faire comme la saison dernière. Globalement, en Ligue 1, comme ils ont des joueurs qui sont au-dessus de la moyenne, ils vont pouvoir marquer. Dans ce qu'ils proposent au niveau du jeu, ça devrait être mieux quand (Dimitri) Payet sera là parce qu'il peut orienter le jeu. (Florian) Thauvin sera également là pour ça. Mais au milieu du terrain... (...) Ils jouent contre Brest. Pourquoi Brest, ça joue mieux que l'OM ? Pourquoi il y a plus de mouvements ? Pourquoi il y a plus de passes ? Pourquoi c'est plus abouti ? Il ne peut pas y avoir d'excuses, on parle du deuxième du championnat qui joue contre une équipe qui s'est sauvée (la saison dernière, ndlr)."

Peut-être parce qu'il s'agissait du premier match officiel d'une équipe qui n'avait plus joué depuis trois semaines à cause de la pandémie ? Qu'il lui manquait plusieurs titulaires, quelle jouait sur terrain adverse et qu'elle a logiquement reculé quand la fatigue s'est faite sentir ? Autant d'arguments, avancés par André Villas-Boas en conférence de presse après la partie, qui n'ont visiblement pas convaincu Daniel Riolo…