OM - Stade de Reims (1-1) : Ménès pointe du doigt les deux erreurs de Villas-Boas
Pierre MénèsCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
DÉCEPTION

OM - Stade de Reims (1-1) : Ménès pointe du doigt les deux erreurs de Villas-Boas

Si l'OM a été tenu en échec par le Stade de Reims (1-1) hier au Vélodrome, c'est parce qu'il a montré ses limites dans deux domaines, selon le journaliste de Canal+ Pierre Ménès.

Lancé comme un boulet vers le titre, fort de ses deux matches de retard, l'OM a connu une semaine meurtrière, entre sa défaite sur la pelouse du Stade Rennais (1-2) mercredi et son nul contre le Stade de Reims (1-1) hier au Vélodrome. Deux résultats négatifs ayant montré des lacunes préoccupantes chez les hommes d'André Villas-Boas et que Pierre Ménès s'est chargé de pointer du doigt sur son blog.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Fatigue mentale et danger ciblé

"A 19 heures, un OM épuisé mentalement a été tenu en échec au Vélodrome par Reims. Les Champenois ont ouvert le score sans avoir tiré sur un but contre son camp de Nagatomo. Les Marseillais ont égalisé dans les arrêts de jeu de la première période par Thauvin, à la réception d’une remise de la tête de Benedetto concluant un joli mouvement. Après le repos, les joueurs de Villas-Boas ont essayé mais ils n’avaient pas l’énergie nécessaire pour forcer le verrou rémois. Le problème à Marseille, c’est que le danger ne peut venir que de joueurs très ciblés. Quand ils sont plus ou moins maîtrisés, cela devient beaucoup plus dur pour l’OM, qui n’a donc pris qu’un point en deux matchs cette semaine."

Quand Florian Thauvin ou Dimitri Payet sont bien pris, les Marseillais sont effectivement à court de solutions offensives, les autres joueurs ne parvenant pas à faire de différence dans ce domaine. Et comme les Phocéens commencent en plus à payer le fait de jouer deux matches par semaine depuis quatre mois, la déception ne pouvait être qu'au rendez-vous hier face à la bête noire champenoise !