OM – Strasbourg (1-1) : la MTP muette, Benedetto en sauveur... Les notes, les premières réactions
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

OM – Strasbourg (1-1) : la MTP muette, Benedetto en sauveur... Les notes, les premières réactions

A l'issue d'un match joué à faible rythme, l'OM s'est arraché pour ne pas perdre face à Strasbourg ce vendredi soir au Vélodrome (1-1) mais n'a pas atteint son objectif pour le Top 5.

Zapping But! Football Club PSG - OM : top 10 des meilleurs buteurs marseillais contre Paris

Homme du match : Luis Henrique (non noté)

Note du match : 07/20

Mandanda (6) : le Fenomeno a réalisé deux parades importantes face à Dimitri Liénard (67e et 72e). Il ne peut rien sur le coup de casque de Mitrovic (74e).

Balerdi (5,5) : Plutôt sérieux défensivement, l'Argentin aurait pu être le héros du match mais il a buté sur Matz Sels (16e).

Alvaro (4,5) : Le tandem Ajorque – Diallo ne l'a jamais mis en difficulté mais l'Espagnol perd le duel du match devant Stefan Mitrovic. Fatal.

Caleta-Car (5) : S'il a quand même payé de sa personne dans un duel avec Lamine Koné (blessure à la main), le Croate n'a pas eu à forcer son talent pour tenir en respect le couloir droit strasbourgeois.

Lirola (5) : Habitué à porter le surnombre et à être le détonateur de l'OM, l'Espagnol a été gêné par la défense à cinq du RCSA. Beaucoup moins en vue que sur les précédents matchs. Il manquait de gaz même si le joueur prêté par la Fiorentina était un peu mieux en deuxième période.

Rongier (4) : De retour dans le onze, l'ex-Nantais a bataillé mais il n'a pas trouvé de passes pour casser les lignes. En manque de physique, il a effectué un retour mitigé avant son remplacement par Pape Gueye (57e), qui n'était guère mieux.

Kamara (5) : Comme toujours très sobre mais sans dépassement de fonctions dans son rôle de sentinelle. Remplacé par Benedetto (83e), pour une prise de risques payante. Buteur à la 86e minute, "Pipa" a sauvé l'OM d'une défaite.

Nagatomo (3) : Le Casper nippon. On comprend que Jorge Sampaoli veuille le remplacer par un autre profil de piston... Remplacé par Luis Henrique (57e), qui a amené de la percussion et est à l'origine du but de l'égalisation.

Thauvin (4) : Le Champion du Monde n'était pas inspiré mais il a quand même permis à Matz Sels sur son rare coup d'éclat (76e).

Payet (4) : Le Réunionnais a tenté de faire des différences balle au pied mais il n'était pas aussi inspiré qu'à Reims la semaine précédente. Beaucoup d'imprécisions.

Milik (4) : Face à une défense archi-resserrée, le Polonais n'a que rarement été servi dans de bonnes conditions. Un match compliqué à l'image de sa tête sans conviction captée par Sels (69e). Sanctionné d'un jaune logique pour une faute de frustration sur Djiku (90e+3).

Mandanda et Liénard partagent la même frustration

Steve Mandanda (OM) : « Strasbourg a très bien joué son plan. Ils ont bien défendu, tenté de profiter des contres. On n'a pas su trouver la solution, le décalage pour marquer le premier but. Eux ont marqué sur corner. Derrière, on pousse, on pousse, on égalise mais trop tard pour gagner ce match. C'est quand même un point vu le scénario mal barré (…) On est quand même un peu frustré mais si on continue de jouer comme ça, on peut être inquiet (…) Il y a un mini championnat avec Lens, Rennes, Montpellier qui est un peu décroché. On perd deux points mais on va essayer de bien finir sur les trois matchs qui restent ».

Dimitri Liénard (RC Strasbourg) : « C'est dommage. Cela ne se joue pas à grand chose. Un petit détail, on prend un but sur un changement. On va se contenter d'un match nul. Si on nous avait dit ça avant le match et vu nos prestations précédentes, on aurait signé. Mais on est un peu frustré quand même » .

Déclarations : Canal+ Sport. Retranscription : But ! Football Club.

Conclusion :

Longtemps impuissant face à l'organisation défensive de Strasbourg, l'OM s'est logiquement fait piéger sur coup de pied arrêté. Heureusement, les remplaçants de Jorge Sampaoli ont permis aux Olympiens de partager les points.