OM : Villas-Boas, 3 questions autour d’un avenir de plus en plus incertain
André Villas-Boas (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DOUTES EN ESCADRILLE

OM : Villas-Boas, 3 questions autour d’un avenir de plus en plus incertain

André Villas-Boas a récemment ouvert la porte à une prolongation à l’OM. Si l’aura du coach portugais ne se discute pas, trois limites pourraient gâcher son futur olympien.

Médiatiquement, Villas-Boas en fait trop

André Villas-Boas a compris très tôt l’astuce pour s’assurer la paix à l’OM : mettre les supporters dans sa poche. Si cette opération séduction est vaine sans résultats derrière, le « Special Two » manie le verbe comme personne surtout pour l’utiliser à son avantage. Mardi, son parallèle avec l’OL a interpellé, d’autant qu’il a finalement utilisé la même tactique que les Gones contre Manchester City (0-3). « Faire le malin en conf de presse, c’est facile. En revanche, j’en suis vraiment à me poser des questions sur André Villas-Boas... sa communication est faite pour endormir les supporters marseillais, rien de plus », a résumé l’insider Mohamed Toubache-Ter. Après la rencontre, le constat est le même. Peu de remise en question personnelle sur son échec. « J’ose espérer que AVB n’évoquera pas les millards de City pour dédramatiser cette lourde défaite en jouant petit bras et sans ambition plus d’une heure face à un adversaire en tongs », réclamait ainsi Abdellah Boulma. Il n’a pas été entendu...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Tactiquement, Villas-Boas apporte peu

L’OM dispute sa première campagne de Ligue des champions depuis sept ans. Son manque d’expérience devant des équipes rôdées aux joutes continentales est un fait. Le manque de panache tactique de Villas-Boas aussi. Si AVB se borne à expliquer que tous les adversaires de Manchester City optent pour une défense à 5, rien ne l’empêchait d’opérer des changements en terme de coaching par exemple. Le premier changement a pourtant eu lieu peu après l’heure de jeu.. pour faire entrer Morgan Sanson à la place de Valentin Rongier. « Même en voyant que cela ne fonctionnait pas, il n’a rien changé à son plan de jeu, a pesté Pierre Ménès sur son blog. À 3-0, il aurait pu faire entrer Luis Henrique quelques minutes histoire de lui faire prendre un peu confiance. Mais non. »

 

Villas-Boas a-t-il finalement l’ADN de l’OM ?

Malgré toute la sympathie et la capacité d’adaptation de Villas-Boas au peuple marseillais, la question d’une parfaite connexion à l'DN local peut se poser surtout en cas d’hypothèse d’un avenir sur le plus long terme. « Jouer recroquevillé en 5-3-2 au Vélodrome pour éviter de prendre une rouste, c’est contraire à l’ADN de l’OM, rappelle le journaliste de La Provence Alexandre Jacquin. Mais André Villas-Boas a-t-il justement compris la philosophie de l’OM et sa devise Droit au but ? D’autant qu’au bout de la purge, la défaite est tout de même lourde. » Constat partagé par Ménès avec en bout de ligne une question tout aussi préoccupante : « Je ne sais pas à quoi joue le technicien portugais, je ne sais s’il veut lui aussi démontrer par l’absurde que son équipe est nulle… »