OM : Villas-Boas aurait eu peur d’une gifle contre le PSG, des titulaires soulagés de son départ ?
André Villas-Boas (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

OM : Villas-Boas aurait eu peur d’une gifle contre le PSG, des titulaires soulagés de son départ ?

Les révélations sur le départ précipité d’André Villas-Boas à l'OM commencent à fuiter. Le Classique dominical contre le PSG (21h) serait notamment l’une des causes de celui-ci.

Le feuilleton André Villas-Boas est sans doute encore loin d’avoir livré toutes ses vérités. Après avoir proposé oralement sa démission aux dirigeants de l’OM en début de semaine, le technicien portugais a été mis à pied à titre conservatoire pour ses déclarations intempestives en conférence de presse. En parallèle, la société qui s’occupe de la communication de Frank McCourt a glissé à L’Équipe que les rumeurs sur une vente de l’OM étaient fausses avant qu’une source interne ne fasse quelques révélations sur les causes de ce départ précipité.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'OM

« C'est un personnage d’une insécurité absolue »

« Il y avait des réunions quasi hebdomadaires entre Villas-Boas et le board sur la politique sportive, indique-t-elle sous couvert d’anonymat. La vérité est que le mercato est un alibi. Il voyait son équipe lui échapper et avait peur d’une cinquième défaite d’affilée et du match contre le PSG dimanche. AVB a quand même refusé en mai dernier une prolongation à des conditions salariales en hausse. C'est un personnage d’une insécurité absolue. » 

 

Son départ serait vu d’un bon œil par certains titulaires

Si certains tauliers du vestiaire de l’OM - comme Alvaro Gonzalez - auraient été abasourdis devant l’annonce de la nouvelle du départ de Villas-Boas, d’autres semblent l’accueillir avec un certain soulagement. « La séance d’entraînement qui a suivi la conférence de presse de Villas-Boas a été particulièrement intense et de qualité selon un joueur. ‘ La meilleure depuis longtemps’. Le départ d’AVB serait même vu d’un bon œil par certains titulaires », glisse le journaliste de Téléfoot Johnny Séverin. Doit-on ainsi s’attendre aux prémices d’un redressement à Bollaert contre le RC Lens (21h) ?