OM : Villas-Boas, les incidents, le PSG, la crise, les mots forts de Mandanda
Steve MandandaCredit Photo - Icon Sport
par Benjamin Danet
CONF' DE PRESSE

OM : Villas-Boas, les incidents, le PSG, la crise, les mots forts de Mandanda

Steve Mandanda et Nasser Larguet étaient présents en conférence de presse avant le Classique entre l'OM et le PSG dimanche soir (21h).

Zapping But! Football Club OM - OL : les dix dernières confrontations à la loupe

Il était attendu. Logiquement, alors que la crise couve à l'OM et qu'il en est le capitaine. Face aux médias, le gardien Steve Mandanda a donc balayer" l'actualité du club olympien. A commencer, bien entendu, par la mise à l'écart de André Villas-Boas. Propos retranscrits par Le Phocéen.

"La deuxième saison s'est moins bien passée que la première, mais ça ne change rien. Je l'apprécie énormément, il nous a beaucoup apporté. Moi comme beaucoup, on était déçus de son départ, mais c'est le milieu du foot qui veut ça. J'étais au courant la veille pour son départ. Il y a eu une déception, il nous a expliqué les raisons. On n'a pas eu trop le temps de gamberger, ça s'est fait comme ça dans la précipitation."

Mandanda est également revenu sur les graves incidents du week-end dernier au centre d'entraînement. Lui qui ne s'était pas encore trop attardé sur lr sujet. "Ce qui s'est passé samedi, c'était une première. On a franchi un cap, j'espère sincèrement qu'on va retrouver un appaisement parce que ce n'est pas une bonne chose pour le club. Ca part de nos résultats et de nos performances. On vit des jours assez mouvementés. C'est dommage de vivre ces situations. On a une seule envie, pour le bien de tous, c'est de trouver une solution d'appaisement. On a besoin d'unité, de calme, c'est ce qu'on recherche pour finir au mieux cette saison. On ne peut pas cautionner ce qui s'est passé. Ce ne sont pas tous les supporters. Il y a un actionnaire et un président qui sont là et qui ont pour objectif de remettre le club en haut de la Ligue 1. Ils le déclarent haut et fort. Tous ensemble, il faut de l'unité pour remettre l'OM en haut de la scène. Il faut être unis pour que l'OM retrouve une certaine image. On est tous responsables. On est arrivés à un point catastrophique, on peut encore discuter et calmer les choses. Avec les résultats, l'ambiance est plus facile."

Il a enfin été question, et il est important de parler football..., du Clasico face au PSG dimanche soir. Le match tant attendu, même si il se disputera dans un Vélodrome vide, Coronavirus oblige. "On connait l'importance de ce match, Paris est à un très haut niveau et nous on est dans une période compliquée. Ils sont largement favoris, mais à nous d'être à 100%. C'est important pour le club et les supporters, on doit sortir de ce match avec zéro regret."