PSG – OM : pourquoi il faut terrasser les Marseillais (2/4)
PSG OM 2006Credit Photo - Icon Sport
par Stéphane Tan
CLASICO DES OPINIONS

PSG – OM : pourquoi il faut terrasser les Marseillais (2/4)

Le PSG accueillera l'OM ce dimanche au Parc des Princes pour le compte de la 3ème journée de Ligue 1. Frappé par le Covid-19, le club parisien se présentera avec une équipe décimée. Aux titis parisiens d'écrire l'histoire des Clasicos.

9 ans. C'était le 27 novembre 2011. Date de la dernière victoire de l'Olympique de Marseille face au Paris Saint-Germain. Petit rappel historique de cette année 2011. Le président de la République était un certain Nicolas Sarkozy. 2011, c'est également l'année de la mort du père de la firme à la pomme, Steve Jobs. A cette époque, le smartphone à la pointe de la technologie était... l'Iphone 4s. 

Autre fait marquant de cette année-là, la mort du chef du réseau terroriste Al-Qaida Oussama Ben Laden. Et pour terminer cette rétrospective de cette année 2011, on a une petite pensée pour les enfants âgés de 9 ans qui n'ont jamais vu l'Olympique de Marseille triompher lors d'un Clasico. Une invincibilité face à l'ennemi marseillais à faire perdurer à tout prix. Encore plus lors de l'année du cinquantenaire du Paris Saint-Germain. 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

Le Covid-19 pour aider l'OM à vaincre la malédiction ?

Ce Clasico aura comme à son habitude une saveur particulière. Mais cette année plus que jamais. Car avec l'annonce des nombreux cas de Covid-19 parmi les rangs parisiens, l'espoir renaît côté marseillais. Neymar, Paredes, Di Maria, Marquinhos, Icardi, Keylor Navas et plus récemment Kylian Mbappé ont été testés positifs. Rien que ça. Sur les sept joueurs cités, cinq sont des titulaires indiscutables. Pour l'heure, ces joueurs ne devraient pas être de la partie ce dimanche.

Même si un doute subsiste quant à la présence des trois premiers cités. Ils pourraient prendre part au choc car la déclaration de leurs premiers symptômes liés au coronavirus a été effectuée avant le 30 août. Mais Thomas Tuchel pourrait choisir de se passer de leurs services - dans le cas où ils sont aptes - en raison d'un manque de rythme. Et pourtant, même un Neymar à court de forme - et après plusieurs nuits blanches passées à faire la fête à Ibiza - suffirait pour faire danser la défense phocéenne. C'est donc une équipe parisienne décimée qui devrait être alignée ce dimanche soir au Parc des Princes. 

Titis 2020 vs Minots 2016

Pour l'OM, c'est l'occasion rêvée. Un parfait alignement des planètes pour conjurer le sort. On vous voit déjà amis marseillais célébrer la victoire sur le Vieux-Port. Mais sachez que pour nous, c'est également l'occasion rêvée de vous humilier une fois de plus. Avec les nombreuses absences, Thomas Tuchel sera forcé de bricoler en faisant appel aux jeunes de la réserve du PSG. Une opportunité de briller à saisir pour les U19 parisiens (Arnaud Kalimuendo, Kays Ruiz, Thimothée Pembélé ou encore Xavi Simmons) qui ne demandent qu'à démontrer leur potentiel.

Ce Clasico est également l'occasion parfaite de rectifier l'anomalie du 5 mars 2006. Les "Minots marseillais" ont marqué l'histoire des Clasicos. Le 13 septembre 2020, ce sera au tour des "Titis parisiens" d'écrire l'histoire à leur tour. Rien que l'idée de vous imaginer pouvoir mettre fin à cette malédiction rend ce choc encore plus excitant. Car si pour le football français, ce classique a perdu de sa saveur, qu'on soit bien d'accord, c'est en grande partie de votre faute. Alors entrevoir l'espoir qui se dessine sur votre visage, qui n'en sera finalement que désespoir, rendra la victoire encore plus savoureuse.