Jorge Sampaoli
Jorge SampaoliCredit Photo - Icon Sport
par Benjamin Danet
OPINION

PSG, OM - L'oeil de Denis Balbir : "S'interroger sur Sampaoli, c'est devenu banal"

Comme chaque semaine, notre consultant, Denis Balbir, revient sur l'actualité de la Ligue 1 et du football; européen. Place, cette fois, au Classico entre le PSG et l'OM, match ô combien décevant qui laisse des regrets aux joueurs de Marseille.

Zapping But! Football Club OM : les chiffres de la carrière d'entraîneur de Jorge Sampaoli

"Je lis et j'entends depuis quelques heures que l'OM avait vraiment la place pour faire autre chose au Parc des Princes. C'est une certitude, en effet. Ce match face au PSG était tellement ennuyeux et dépourvu du moindre intérêt qu'il y avait en effet de la place pour beaucoup, beaucoup de choses. Déjà, et j'ai tout de même envie d'insister là-dessus, c'est qu'on a vraiment pas vu une équipe parisienne semblable à celle des deux dernières semaines. J'ai vu trop de joueurs, lors de ce classique, qui trainaient les pieds et qui n'étaient pas au rendez-vous. Une formation parfois amorphe qui ne faisait pas grand-chose pour sortir le Parc des Princes de sa torpeur. 

Du coup, les Marseillais auraient pu, et dû, afficher un tout autre visage. Mais regretter le manque de risques de Sampaoli et s'interroger sur ses compositions d'équipe, c'est devenu banal. Car on est presque en droit de se poser des questions chaque semaine avec ses choix. D'un autre côté, il est compliqué de lui reprocher quoi que ce soit car il a des résultats ! L'OM a encore les moyens de se qualifier en C1 la saison prochaine et pourrait même remporter une compétition européenne !

 

"A l'OM, quand on voit les deux dernières sorties de Mandanda, le retrouver sur le banc de touche au Parc des Princes, c'est juste lunaire."

 

Mais là, ou je fais plus que m'interroger, c'est sur le choix du gardien. Ce qui vaut d'ailleurs pour Paris comme pour Marseille. A l'OM, quand on voit les deux dernières sorties de Mandanda, le retrouver sur le banc de touche au Parc des Princes, c'est juste lunaire. Et le premier but concédé par son remplaçant hier soir ne va pas surtout pas changer les choses. A Paris, c'est la même chose : comment ne pas s'interroger sur Donnarumma lorsqu'on constate sa fébrilité sur chaque corner concédé ?

Pour conclure, je pense que Sampaoli aurait intérêt parfois à changer certains de ses principes. A évoluer. Je l'ai dit, il a des résultats, c'est donc très bien. Mais qu'en sera-t-il si l'OM en a moins dans les prochaines semaines ? Pour le moment, ça fonctionne, mais attention aux lendemains qui déchantent et aux regrets éternels. En tous cas, sur ce Classico, il est clair qu'ils sont à mettre du côté marseillais."

Pour résumer

Comme chaque semaine, notre consultant, Denis Balbir, revient sur l'actualité de la Ligue 1 et du football; européen. Place, cette fois, au Classico entre le PSG et l'OM, match ô combien décevant qui laisse des regrets aux joueurs de Marseille.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.