RC Lens – OM (2-2) : Milik, Thauvin, Larguet... Les premières leçons de l’après Villas-Boas
Florian Thauvin et Arek MilikCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

RC Lens – OM (2-2) : Milik, Thauvin, Larguet... Les premières leçons de l’après Villas-Boas

L'OM pensait être sur la route d'une belle victoire sur la pelouse du RC Lens, mais la deuxième période a montré que les Phocéens restent fragiles (2-2).

Zapping But! Football Club OM : nos voeux pour les Marseillais en 2021

L’orgueil plombé par la fragilité 

Entre l’épisode terrible de la Commanderie, la gestion de la fin de Mercato qui a fait parler, et le départ d’André Villas-Boas, les joueurs de l’OM avaient de quoi être chamboulés. Pourtant, lors de la première période, les Marseillais ont montré un état d’esprit remarquable. Solidaires, appliqués, réalistes, les Marseillais ont offert un cocktail parfait pour se relancer. Seulement, il aura suffi d’un grain de sable, avec une réaction lensoise payante dès le retour des vestiaires, pour trouver une équipe marseillaise bien plus fébrile. Et la deuxième période aura été celle de la fragilité, avec l’impression que les Lensois avaient la matière pour infliger une cinglante remontada. Au moins, les Phocéens ont obtenu un point. 

Larguet, un coup tactique payant… mais sans plan B 

Pour cette rencontre où il n’a pas eu franchement le temps de travailler quoique ce soit, Nasser Larguet a pourtant choisi de miser sur un coup tactique. Sans doute pour contrecarrer le milieu lensois et l’impact de Kakuta, Alvaro était aligné dans une position inhabituelle de milieu de terrain. Un choix gagnant tant l’Espagnol a été influent dans l’entrejeu, laissant sa place dans l’axe à un Perrin à son aise. Seulement, il aura suffi d’un changement tactique de Lens à la pause, avec un changement de système, pour changer le cours du match. Et Larguet n’avait visiblement pas eu le temps de préparer un plan B, tant les Marseillais ont souffert. 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OM

Milik démontre déjà son talent de buteur

Sa sortie autour de l’heure de jeu a montré qu’Arkadiusz Milik n’avait sans doute pas encore sa condition physique optimale. Pourtant, cela a suffi pour devenir l’apport qu’il peut offrir à l’OM. L’attaquant polonais a d’abord affiché à quelques reprises ses capacités d’attaquant de pivot, avec des remises bien senties. Surtout, Milik a inscrit son premier but pour sa première titularisation, en démontrant le flair dans la surface que les supporters de Naples ont longtemps admiré. 

Thauvin, un leader retrouvé ? 

Durant les dernières semaines d’André Villas-Boas, le conflit Payet – Thauvin était devenu un de ses sujets centraux. Cela ne profitait à aucun des deux puisque personne n’était brillant sur la pelouse. Si Dimitri Payet a réalisé un match discret, Florian Thauvin a lui retrouvé son adresse devant le but, en ouvrant le score pour les Marseillais, son premier but depuis la mi-décembre. Le numéro 26 de l’OM aura sûrement le regret de ne pas avoir su concrétiser une autre opportunité en or en seconde période.