Stade Rennais-OM (2-1) : insultes, menaces, Villas-Boas aurait pété un plomb à Rennes
Credit Photo - ICON SPORT
par Benjamin Danet
Grosse Tension

Stade Rennais-OM (2-1) : insultes, menaces, Villas-Boas aurait pété un plomb à Rennes

L'entraîneur de l'OM, André Villas-Boas, était remonté après la défaite, hier soir, face au Stade Rennais (1-2). Un journaliste du quotidien La Provence en aurait fait les frais.

On vous le disait il y a quelques jours sur notre site, avant que l'OM dispute un match de Ligue des Champions au Vélodrome. André Villas-Boas, l'entraîneur olympien, avait déjà dans le viseur un journaliste du quotidien marseillais, La Provence. A qui il reprochait ses écrits, en général, et un article sur ses statistiques en C1 en particulier. Le ton était même monté entre les deux hommes lors de ce point-presse.

Hier, alors que l'OM venait de s'incliner contre le Stade Rennais, Villas-Boas a remis ça. Bien après la conférence de presse, sur la parking du Roazhon Park. "Merci hein, a-t-il tout d'abord lâché au journaliste. Continue comme ça, je t'attrape moi. Si j'ai la chance de t'attraper... continue comme ça, c'est bien."

De toute évidence, AVB n'avait, cette fois, que moyennement apprécié une opinion du même journaliste, publié le matin même du match en Bretagne. Villas-Boas a donc retrouvé le journaliste sur le parking du Roazhon Park lors d'une scène pour le moins tendue. Il s'est dirigé vers lui, collant son visage au sien. Il y aurait eu, selon le récit de RMC, des menaces et des insultes. Ricardo Carvalho, adjoint d'AVB, aurait même retenu son compatriote pour que çà n'aille pas plus loin. Les confrères présents sont revenus signaler la scène auprès du délégué UJSF (Union des journalistes de sport en France). Un rapport pourrait été rédigé et envoyé au club marseillais.