OM - Mercato : le potentiel successeur de Thauvin a une réputation sulfureuse
Sebastian VillaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
POLÉMIQUES

OM - Mercato : le potentiel successeur de Thauvin a une réputation sulfureuse

L'entraîneur de l'OM, Jorge Sampaoli, aurait réclamé le renfort de Sebastian Villa (Boca Juniors) pour la saison prochaine. Mais l'ailier colombien de 24 ans traîne de nombreuses casseroles…

Zapping But! Football Club OM : les meilleures déclarations de l'année 2020

L'avenir de Florian Thauvin est toujours auréolé de mystère. Le champion du monde, en fin de contrat en juin, n'est plus aussi sûr de partir, lui qui s'entend mieux avec Pablo Longoria qu'avec Jacques-Henri Eyraud. Mais il n'empêche qu'en paraphant un nouveau bail à l'OM, il accepterait une diminution de salaire. Sans compter que ses prestations ainsi que son comportement en début d'année (échange de maillots avec Mbappé pendant le Trophée des champions…) lui ont valu l'inimitié des supporters.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Un profil à la Radonjic

Pour lui succéder, Jorge Sampaoli aurait dans l'idée de recruter Sebastian Villa. Ailier gauche de Boca Juniors, ce Colombien de 24 ans vaudrait aux alentours de 6,5 M€ selon le site Transfermarkt. Il a récemment prolongé (en février) mais les Xeneizes n'ont pas les moyens de retenir des joueurs désirés par des clubs européens, comme l'OM a pu le vérifier avec Dario Benedetto il y a bientôt deux ans.

Le petit souci avec Villa, c'est qu'il traîne de nombreuses casseroles. La plus grosse est extrasportive : sa compagne a révélé il y a un an qu'il la battait depuis longtemps. Elle avait publié des photos d'elle, le visage tuméfié, accompagnées de ce commentaire, "c’est un agresseur aussi bien physique que psychologique. Et beaucoup de gens en sont témoins ! C’est le vrai Sebastian Villa qui maltraite les femmes car je n’ai pas été la seule". L'affaire s'est depuis tassée, si bien que Boca Juniors a accepté de le faire rejouer alors qu'il l'avait écarté au moment des faits.

L'autre casserole est sportive. Villa a un profil à la Radonjic, c'est-à-dire une capacité inouïe à se perdre dans ses dribbles. Il s'est aussi beaucoup vu reprocher son égoïsme sur le terrain, même si cela va mieux depuis que Miguel Angel Russo entraîne de nouveau Boca. Son nouveau péché mignon est le réalisme devant le but. Enfin, il faut souligner qu'il est droitier et qu'il aime jouer côté gauche pour mieux rentrer et frapper. Il pourrait donc succéder à Thauvin si Sampaoli veut des centres pour Milik ou bien former un trident alléchant avec l'Orléanais et le Polonais.