OM - Mercato : Sampaoli veut bâtir autour de quatre joueurs, casse-tête en vue pour Longoria
Jorge Sampaoli et Pablo LongoriaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
FINS DE CONTRAT

OM - Mercato : Sampaoli veut bâtir autour de quatre joueurs, casse-tête en vue pour Longoria

Arrivé à l'OM il y a pile un mois, Jorge Sampaoli a pu se faire une idée précise des joueurs avec lesquels il souhaitait travailler à l'avenir. Problème : trois sont en fin de contrat en juin, le quatrième est très convoité.

Zapping But! Football Club OM : le calendrier complet de la saison 2020-2021

Cela fait très exactement un mois que Jorge Sampaoli est l'entraîneur de l'Olympique de Marseille. L'entraîneur argentin était arrivé un lundi, au lendemain d'une humiliation en Coupe de France sur la pelouse du Canet (1-2) et deux jours avant ses débuts face au Stade Rennais (1-0). En un mois, il a remporté ses trois matches à domicile (Rennes, donc, Brest et Dijon) et perdu l'unique disputé à l'extérieur (Nice). Il a surtout pu se faire une idée plus précise de son effectif, des hommes avec qui il comptait bâtir l'OM de 2021/22.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Espoir pour Thauvin, Balerdi et Lirola

Le souci, c'est que parmi les joueurs qu'il verrait bien comme des titulaires indiscutables la saison prochaine, il y en a quatre sur le départ ! La Provence explique en effet que Sampaoli veut continuer à travailler avec Florian Thauvin, Pol Lirola, Leonardo Balerdi et Arkadiusz Milik. Soit un joueur en fin de contrat, deux dont le prêt arrive à expiration et un qui se verrait aller plus haut, par exemple à la Juventus Turin. Et encore, Sampaoli n'a pas pu voir à l'œuvre Jordan Amavi, lui aussi en fin de contrat en juin, puisque le latéral gauche est convalescent…

La Provence assure toutefois qu'il y a de l'espoir dans ces dossiers même s'ils constituent des casse-tête pour Pablo Longoria. Les contacts avec Thauvin pour une prolongation seraient bons alors que le président de l'OM espère que Dortmund (pour Balerdi) et la Fiorentina (Lirola) accepteront de revoir les options d'achat à la baisse ou de reprêter leur joueur. Pour Milik, c'est une qualification européenne qui devrait faire office de juge de paix. Le quotidien marseillais explique que les relations entre le coach argentin et son président espagnol sont en tout cas excellentes alors que se profile un marché estival des plus compliqués !