OM - Mercato : Thauvin a mal vécu sa blessure et n'exclut pas de partir libre !
Florian ThauvinCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
VERITES CASH

OM - Mercato : Thauvin a mal vécu sa blessure et n'exclut pas de partir libre !

Dans un long entretien à L'Equipe, Florian Thauvin (27 ans) est revenu sur sa longue blessure, sa traversée du désert mais a aussi évoqué son avenir à l'OM (ou ailleurs). Morceaux choisis.

Sur sa grave blessure

« Il y a eu des grosses remises en question, par phases. Quand j'étais en béquilles, j'ai essayé de remarcher, et j'ai pensé : si j'arrive à rejouer, impossible que je retrouve l'intégralité de mes capacités. À 27 ans, alors que je suis censé arriver à l'apogée de ma carrière, elle va prendre une tout autre tournure... Et on ne fait plus partie de l'équipe, de l'actualité, les gens vous oublient, ne se retournent plus sur vous. Cela a été une grande souffrance. Je n'ai pas peur de dire que j'ai souffert d'être éloigné de ce que j'aime, mais ça m'a apporté une force en plus. Je sais d'où je viens, ce que j'ai surmonté. Peu de gens se sont mis à ma place, je me sens plus fort grâce à ça ».

Sur son isolement dans cette période

« On sait que ça va être comme ça, on en est conscients... Mais putain, quand ça se passe, c'est toujours différent, tu le vis mal ! Personne ne t'appelle pour aller manger un bout, les gens dans la rue te regardent différemment. Parce qu'ils attendent de toi que tu fasses gagner l'équipe. Et si tu ne joues plus, ils n'attendent plus rien de toi, ils ne te calculent même plus ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Sur sa prolongation

« Il y a eu simplement une prise de contacts. Pablo Longoria (le head of football du club) a repris en main mon dossier. Il connaît très bien mon agent, il avait été en contact avec lui la saison dernière car il me voulait à Valence. Je les laisse gérer (…) Ça m'étonne qu'on se retrouve dans une position comme celle-ci. Je ne suis pas là pour régler mes comptes. Si je me permets de vous dire que cela m'étonne, c'est parce que je l'ai déjà dit à mon président. J'estime que c'est un dossier qui aurait dû être réglé il y a longtemps, qu'un joueur dans ma position ne doit pas se retrouver dans cette situation aujourd'hui. Cela aurait dû être réglé tout de suite après la Coupe du monde 2018. Après, chacun a sa façon de travailler, et je respecte tout le monde ».

Sur la possibilité d'un départ libre en juin 2021

« Je n'ai pas d'autre choix que d'y penser. Je n'ai pas de proposition de contrat de l'OM. Quand je discute avec ma femme, ma mère, mon conseiller, la réalité est qu'au mois de juin, je suis sans club. Soit je reste à l'OM, soit je pars à l'étranger. Je vais étudier les deux options. Premièrement, il y a l'aspect sportif. Quel est le projet sportif à l'OM ? Quels seront les objectifs du club ? Quelle est l'importance qu'on me donnera dans ce projet ? Ferai-je partie des joueurs majeurs de l'équipe ? Voudra-t-on construire avec moi, autour de moi ? Quelles responsabilités me donnera-t-on ?

J'ai envie d'être au coeur du projet, qu'on me fasse confiance, qu'on me donne des responsabilités. Parce que j'ai prouvé sur le terrain, parce que j'ai de l'ancienneté au club, parce que j'ai l'expérience aujourd'hui pour assumer. L'autre domaine est financier. À 27-28 ans, en général, les joueurs partent à l'étranger pour signer un gros contrat qui leur permettra d'assurer leur avenir et leur vie. Je devrai faire un mix des deux, et je ferai le choix le plus cohérent pour la suite de ma carrière sportive et de ma vie personnelle ».